voice control
  • Rédacteur
    • Guillaume
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 10 minutes

Recherche Vocale :
enjeux et impacts

18/01/2019

Que celle ou celui qui n’a jamais tenté de faire parler 2 systèmes vocaux type Siri lève la main ! On entend parler de la recherche vocale depuis plusieurs années déjà, mais elle a pris une envergure tout autre ces deux dernières années donnant lieu à l’émergence sur le marché de la technologie d’équipements comme Alexa, Google Now ou encore Cortana.

Aujourd’hui, 20% des requêtes mobiles sont de type vocale.

On comprend pourquoi la recherche vocale représente un des nouveaux enjeux à ne pas sous-estimer dans une stratégie de référencement. On vous en dit plus sur le sujet !

“OK Google, définition de la recherche vocale”

30% des recherches digitales seront faites sans utiliser un écran d’ici 2020.

La recherche vocale, c’est donc ça. Une technologie basée sur la reconnaissance vocale et qui permet à ses utilisateurs d’effectuer une recherche “sans les mains”, en parlant à haute voix.

Une fois captée, votre demande va être analysée scrupuleusement par la technologie de l’appareil utilisé, comparée à une base de données, pour vous apporter la réponse correspondante à votre requête sous la forme d’un seul résultat. Oui oui, un seul et unique résultat. Fini les pages de résultats de recherche, on vous donnera ce qui se rapprochera le plus de votre annonce vocale.

72 % des possesseurs d’enceintes connectées ont intégré leur appareil à leur routine quotidienne.

Alexa, Cortana, Google Assistant, Google Now, Siriles assistants vocaux pullulent ces dernières années et se font la course aux utilisateurs. Des appareils différents par leurs fonctionnalités et services mais servant un objectif commun : apporter LA réponse adéquate à leurs utilisateurs.

Pourquoi ? Parce que la technologie utilisée par ces appareils reposent avant tout sur l’Intelligence Artificielle (IA) ou le machine learning.

En effet, au même titre de vos requêtes classiques « à l’écrit », Google enregistre par exemple de plus en plus de données tirées des requêtes orales effectuées par les utilisateurs sur ses outils, objets et plateformes vocales : Google Voice Search, Google Assistant et enceintes Google Home.

google home

L’utilité de la recherche vocale

voice control

La recherche vocale, c’est d’abord formuler une demande ponctuelle assez précise pour gagner du temps : une demande d’itinéraire, trouver une localisation ou des horaires, lancer une vidéo ou une musique, appeler un contact, etc.

Ensuite, on utilise la recherche vocale pour se faciliter la vie dans des situations où l’on est déjà bien occupé : devant un bon film avec son plateau télé sur les genoux, dans la salle de bain en train de se maquiller, en bricolant dans son garage… bref des situations où l’usage de ses mains est compliqué.

La cuisine particulièrement visée par la recherche vocale

En termes d’utilité de la recherche vocale, la cuisine est plutôt un bon exemple : pas facile d’utiliser sa tablette ou son smartphone quand on a les mains plonger dans la préparation d’un bon petit plat. La cuisine, c’est avant tout des requêtes spécifiques que les utilisateurs préfèrent dicter à leur assistant vocal dans le but de recevoir des informations précises et pertinentes qu’ils préféreront écouter.

“OK Google, comment émincer une courgette”

Sans les mains, on vous le disait ! 😉

Les contenus liés à la cuisine sont parmi les plus recherchés par les internautes aujourd’hui.  Ils sont rejoins par les podcasts, les vidéos et les actualités qui font aussi partie des formats les plus consommés et les plus plébiscités vocalement par les internautes. 

Dans un deuxième temps, déposer dans chaque pot six à sept framboises, deux cuillères à soupe de préparation cheesecake et deux cuillères à soupe de biscuits écrasés.

“OK Google, quelles sont les répercussions de la recherche vocale sur le référencement naturel”

En mai 2016 déjà, le CEO de Google annonçait que parmi toutes les requêtes effectuées aux USA depuis Android, 22% étaient des requêtes vocales.

Ajoutez à cela la part des appareils mobiles et tablettes dans le trafic en ligne (60% en 2018) qui ne cesse de croître…

On comprend donc qu’il faille s’intéresser dès maintenant aux impacts que cette technologie aura sur votre stratégie de référencement naturel, avec toujours la même finalité : aller chercher la pôle position.

En SEO, il faut désormais plus que jamais parler l' “humain”.

Les assistants vocaux sont intelligents. Que l’on s’entende : ils lisent (et comprennent) les informations comme les lirait un individu fait de chair et d’os.

La stratégie “full keywords” qui avait pour vocation de bourrer un contenu de mots clés n’est déjà plus d’actualité depuis une paire d’années au profit d’un contenu plus propre et plus respectueux de l’internaute. Mais aujourd’hui, avec la recherche vocale, c’est encore une nouvelle façon de penser, de réfléchir son contenu SEO.

Une page SEO bien optimisée ne pourra pas se contenter de mots clés judicieusement placés, non. Il faudra qu’elle sente bon l’humain. Fini donc le travail sur les mots clés esseulés. Place à la longue, très longue traine pour répondre aux interrogations vocales plus complètes des utilisateurs.

Si votre contenu répond parfaitement à l’interrogation vocale de l’utilisateur vous aurez peut-être le graal : la position 0 tant convoitée sur les pages de résultats naturels, autrement dit les featured snippet.

Et ça c’est champion ! 

La recherche vocale, un enjeu clé en particulier pour les commerces locaux.

46 % des recherches vocales quotidiennes concernent des entreprises et des marques locales.

Les recherches vocales sont souvent énoncées en situation de mobilité, que l’on soit à pied ou en transport.
Et ça se comprend d’autant plus que la recherche vocale est présente en grande partie sur supports mobiles…

En un an, 58 % des consommateurs ont utilisé une interface vocale pour trouver des informations au sujet d’un commerce local.

 

En tant qu’entreprise locale, vos optimisations SEO mobiles sont donc à mettre en place en priorité pour tirer votre épingle du jeu en étant en phase avec les nouvelles exigences de la recherche vocale.

 

google maps android

Comment ?

* associez par exemple une localité à vos mots-clés : “coiffeur à Angers” plutôt que « coiffeur » tout court ;

* optimisez votre fiche Google My Business : renseignez un maximum d’infos pertinentes relatant votre activité pour maximiser vos chances d’être choisi (c’est valable aussi pour la recherche classique !) ;

* privilégiez un site mobile : la recherche locale (et vocale) est avant tout mobile, alors mieux vaut être paré et avoir un site internet à la hauteur ;

* chercher quelques annuaires ou partenaires locaux pour créer des liens avec des acteurs locaux ;

Bref, il y a de quoi faire ! 

“OK Google, que retenir de la recherche vocale”

– La recherche vocale n’a pas fini de bousculer les codes du référencement naturel que nous suivions tous jusqu’à maintenant.

– Même si les méthodes actuelles de SEO ne sont pas mortes, il convient de repenser votre stratégie digitale pour toujours plus orienter vos contenus vers les internautes et leurs interrogations.

– Enfin, si vous n’êtes pas convaincu, rappelez-vous que 30% des recherches digitales seront faites sans utiliser un écran d’ici 2020….

– … et que près de 12 millions d’enceintes connectées ont été vendues au cours du 2nd trimestre 2018 (Google Home, Amazon Echo, etc.).

 

Blog Kelcible