#SocialMedia

shoppable media
  • Rédacteur
    • Guillaume
  • Niveau de complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 10 minutes

Shoppable Media : l’expérience d’achat immersive

22/03/2019

Les prévisions du commerce en ligne sur mobile sont assez claires : les ventes via mobile devraient absorber 38% du commerce français en ligne en 2021.

Autant dire qu’on comprend bien que le m-commerce a le vent en poupe et n’est pas près de s’arrêter !
Dernière tendance en vogue justement, le shoppable media répond à la recherche constante d’instantanéité, si chère à la génération Z constamment accrochée à son mobile.

Quoiqu’il en soit, on vous propose d’en apprendre davantage sur cette tendance !

Shoppable media : de quoi parle-t-on vraiment ?

Dans un précédent article, je vous parlais du social selling, une stratégie pour mieux véhiculer des messages sur les réseaux sociaux afin de créer un désir chez vos consommateurs jusqu’à l’achat.

La fonction de shoppable media est plus immédiate puisqu’elle permet aux internautes d’acheter directement sur la plateforme de diffusion le produit présenté.

On est clairement dans un mode de communication plus “trash” et commercial dont l’objectif premier est de faire passer à l’acte en live.

Mais cette technique que l’on pourrait penser intrusive et agressive n’en reste pas moins dans l’ère du temps. De quel temps me direz-vous ? Celui de l’immédiateté : les générations qui se succèdent sont des générations “tout, tout de suite”, particulièrement la fameuse génération Z.

44% des millenials utilisent leur smartphone comme source d’inspiration marchande.

Pourquoi mettre en place une stratégie de shoppable media ?

Avec cette fonctionnalité, les consommateurs sont jusqu’à trois fois plus susceptibles de passer à l’acte d’achat que dans un contexte différent.

Pourquoi ? Pour la raison évoquée juste avant : le shoppable media, c’est proposer une expérience d’achat immersive aux consommateurs. Et simplifier le processus d’achat sur mobile, c’est l’avenir de la vente de produits sur ce support que l’on a avec soi quotidiennement (parfois de manière déraisonnable).

12,1 millions de mobinautes français ayant déjà acheté depuis leur smartphone.

Le shoppable media est donc une opportunité que les marques doivent vraiment saisir pour offrir aux internautes une expérience client multicanale cohérente pour parvenir à lier vente en ligne et en boutique physique.

L’autre avantage, et c’est un avantage commun aux actions digitales, c’est que tout est quantifiable en termes de retombées et de ROI. Forcément, puisque tout se passe en ligne et sur la même plateforme ! Le trafic et surtout le nombre de ventes générés à partir des contenus diffusés et présentant le dispositif de shoppable media.

Où déployer le shoppable media ? Sur quelles plateformes ?

Instagram et Pinterest, les cadors du shoppable media

Dans la bataille du shoppable media, 2 plateformes tirent particulièrement bien leur épingle du jeu : Pinterest et Instagram.

Pinterest : une plateforme pionnière ?

maison du monde pinteresst

Plutôt moteur de recherche que réseau social, c’est une plateforme dont la croissance s’est particulièrement accrue ces dernières années, poussée notamment par la #mode, le #DIY et la #food, thématiques toujours très en vogue.

Près de 600 millions de recherches visuelles sont réalisées chaque mois dans le monde sur Pinterest.

Moteur de recherche car le principe est simple : présenter des images, jouer sur le visuel, mais donner la possibilité aux internautes d’acheter en live le produit présenté.

On comprend pourquoi Pinterest est une plateforme phare pour pousser le shoppable media. La plateforme a même développé la fonction “shop the look” depuis l’année dernière en France permettant aux internautes de “magasiner” directement depuis la photo.

Maison du monde est un très bon exemple à suivre de ce côté, avec près de 250 000 abonnés et 9,3 millions de visiteurs uniques mensuels.

Instagram : une ascension fulgurante

C’est l’autre acteur du shoppable media à classer dans la catégorie poids lourds.

C’est l’une des plus importantes mises à jour de la plateforme pour les comptes business : l’annonce d’Instagram Shopping en mars 2018 a fait grand bruit et des heureux parmi agences et les annonceurs.

Uniquement visible sur mobile, la fonctionnalité Shopping simplifie grandement le processus d’achat : l’internaute visite le site du vendeur s’il clique sur le call-to-action (CTA) pour acheter le produit tagué.
Et qui dit diminution du nombre de clics dit généralement hausse des conversions !

En 2018, le taux de conversion moyen sur mobile était de 1,86%.

Autre avantage de cette fonctionnalité : la gratuité permet de la déployer sans budget publicitaire en taguant jusqu’à 5 produits par post (20 dans le cadre d’un carrousel).

la-redoute-shoppable-media

Et avec l’apparition sur le profil des vendeurs d’un onglet dédié aux produits vendus à la manière d’un mini site vitrine, l’opportunité business est très importante surtout pour les comptes à grosses audience.

La publicité sur Instagram Stories permet aussi désormais d’insérer des liens directs vers le site e-commerce où le produit est vendu.

Gartner L2 a d’ailleurs précisé dans un article publié le 19 mars qu’Instagram passait la vitesse supérieure côté shoppable media, permettant aux utilisateurs de rester dans l’appli pour “shopper” en toute tranquillité.

Les sites e-commerce sont-ils menacés ?

A l’image de Facebook et de toutes ses nouveautés, les plateformes sociales cherchent à éviter autant que possible la déperdition de trafic vers des sites externes afin de conserver les internautes “chez eux”.

L’avènement du social commerce, ne doit cependant pas effrayer les e-commerçants d’aujourd’hui et de demain. Pas encore.

Certes on voit aussi s’accélérer l’émergence de nouvelles expériences d’achat en ligne en phase avec le mobile. Pour autant, les mentalités n’évolueront selon pas aussi rapidement avec le shoppable média : encore aujourd’hui une partie des internautes réfléchis à 2 fois avant de payer en ligne sur des sites sécurisés. Alors sur des plateformes sociales, trop souvent sous les feux des (mauvais) projecteurs en ce qui concernent les datas, on peut penser qu’il y aura un engouement moindre…

Donc non, pas de menaces à court terme. L’immédiateté épargnera encore quelques temps les sites e-commerces. Cependant, vous vous devez de proposer la meilleure expérience d’achat possible à vos consommateurs, de la phase de communication à la phase d’achat. Tout le processus et le parcours d’achat doit être très bien pensé et surtout mobile first. Ne perturbez pas vos prospects, aux comportements et à l’intention si volatiles sur mobile.

Comme toutes les tendances qui voient le jour, garder l’oeil ouvert (et le bon) et restez à l’affût des évolutions pour ne pas louper le train. Et sinon, on est là pour ça !

Blog Kelcible