L’omnicommerce, l’ultime défi des boutiques en ligne

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Sébastien
  • Niveau de complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 7 minutes

L'omnicommerce, l'ultime défi des boutiques en ligne

24/11/2020

L’arrivée des smartphones et des tablettes tactiles a totalement révolutionné le comportement des consommateurs. Toujours plus connectés et exigeants, ils désirent avoir la possibilité d’acheter ce qu’ils veulent à tout moment, quel que soit le canal utilisé. En conséquence, les webmarketeurs doivent aller chercher les consommateurs où ils se trouvent et répondre avec précision à leurs besoins.

Définition de l’omnicommerce : savoir s’adapter

Si le référencement naturel et payant permet d’être visible et d’attirer des visiteurs, ces canaux ne suffisent plus aujourd’hui. En effet, il est nécessaire de développer de nouveaux canaux de vente et d’interaction avec la clientèle. Pour cela, on peut bien entendu mettre en place un module sur son site pour pouvoir apporter une réponse rapide et adaptée, comme une FAQ, un tchat ou un bot virtuel.

Toutefois, ça serait gâcher un potentiel certain : il faut savoir s’adapter aux nouvelles technologies et utiliser tous les canaux en ligne disponibles comme les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.) ou une borne tactile. Nous ne sommes plus dans l’ère de la communication unilatérale : il faut pouvoir offrir aux clients une réponse rapide, adaptée et personnalisée, quelle que soit l’heure ou le canal utilisé.

Ne délaissez pas pour autant votre boutique physique ! L’omnicommerce, à l’image de l’omnicanal, implique que les enseignes physiques doivent élargir leurs horizons et mettre en place des actions similaires et complémentaires pour attirer la clientèle.

La sphère numérique est séduisante et permet de nombreuses actions marketing. Néanmoins, il est nécessaire d’exploiter toutes les ressources à sa disposition pour attirer et fidéliser la clientèle :

    • Ventes flash / privées
    • Événements spéciaux pour vos clients
    • Promotions et réductions
    • Point click & collect
    • Invitation sur des salons
    • Etc.

Les objectifs de l’omnicommerce : personnaliser et simplifier

Prévoir et adapter sa communication

Ces interactions doivent concourir à la compréhension des besoins de votre client afin de lui proposer une expérience utilisateur personnalisée. Si le système de personas est aujourd’hui profondément ancré dans le webmarketing, l’analyse du comportement permet d’affiner le parcours client afin de l’optimiser et le personnaliser, en jouant sur la sphère émotionnelle. Non seulement, vous vous démarquez de la concurrence, mais vous fidélisez aussi votre clientèle en lui apportant une expérience globale satisfaisante et efficace.

Si une enseigne doit garder à l’esprit la gestion des stocks et son fond de commerce, il doit également participer à l’accompagnement des consommateurs tout au long de leur processus d’achat. En contrepartie, il augmente sensiblement le volume de commandes et de ventes tout en améliorant leur fidélisation et leur attachement à la marque. Grâce à l’analyse du comportement, il est plus simple de proposer des programmes personnalisés pour renforcer ces sentiments tout en touchant une cible plus large.

Prévoir et adapter sa communication

Grâce à l’analyse des comportements, rendue possible grâce à des outils comme Google Analytics, on peut désormais acquérir des données très précises, combinées à l’historique individuel. Le parcours d’achat doit donc être clair, précis et rendre possible les interactions personnalisées et pertinentes de bout en bout. C’est ainsi qu’il est possible d’établir un modèle prédictif des actions marketing à mener et de les activer au bon moment pour un impact plus important.

Attention toutefois à ce que ces actions soient cohérentes et bénéficient de toutes les ressources nécessaires à leur mise en place. En effet, l’organisation et l’homogénéité sont les piliers d’une action marketing efficace : tous les canaux ne sont pas forcément optimaux. Il faut donc pouvoir adapter la campagne, sans pour autant dénaturer le message à transmettre.

Personnaliser au maximum l’expérience utilisateur

En complément des nouveaux canaux de communication, de nombreux outils permettent de pousser l’expérience utilisateur à son paroxysme : l’assistance et la réalité augmentée. En effet, il est aujourd’hui possible de fixer un rendez-vous via un site spécialisé (à condition que l’enseigne y soit implantée), mais aussi via Google Assistant. Ces nouveaux services permettent ainsi aux marques bénéficiaires de creuser l’écart avec la concurrence tout en proposant aux consommateurs une expérience inédite.

Quant à la réalité augmentée, elle est en place depuis quelques années déjà. Les opticiens, par exemple, s’en servent pour orienter leurs clients vers un modèle de lunettes, ou les entreprises de peinture pour visualiser la coloration d’un mur. Aujourd’hui, le service est encore plus puissant, comme Ikea et son application permettant la visualisation en 3D de ses meubles directement chez vous.

Savoir s’adapter, la clé de l’omnicommerce

Il existe 1001 façons de se développer sur le web et d’atteindre ses objectifs. La clé, c’est avant tout de savoir quelles sont les possibilités adaptées à votre activité et d’avoir les ressources nécessaires pour les mettre en place. Avec Kelcible, profitez d’un accompagnement personnalisé et des conseils de nos experts pour développer votre activité et mettre en place une stratégie webmarketing efficace pour atteindre votre objectif.

7 astuces pour communiquer sur les Réseaux Sociaux à Noël 🎅

astuces pour communiquer à noel sur les réseaux

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 7 minutes

7 astuces pour communiquer sur les Réseaux Sociaux à Noël

23/11/2020

Ah Noël … Cette période magique et enchanteresse, qui enthousiaste les petits comme les grands.

Dans les faits, Noël reste surtout la fête commerciale la plus rentable et faste de l’année.

Vous souhaitez « insuffler l’esprit de Noël » à votre communauté ?
Cela tombe bien !

Nous vous donnons aujourd’hui 7 conseils pour performer sur les réseaux sociaux pendant Noël.

Déclinez tous vos réseaux sociaux aux couleurs de Noël

L’indispensable de la communication sociale durant cette période, c’est bien de jouer à fond la carte de la « magie de Noël ».

Quand votre communauté se rend sur vos profils sociaux, ou quand elle voit vos publications, elle doit ressentir instantanément cet univers.

Les essentiels à brander sur chacune de vos pages :

  • Votre photo de couverture
  • Votre photo de profil
  • Vos visuels de publication

Pensez également à associer cette identité visuelle avec vos autres supports de communication, notamment votre site internet.

La couverture de Noël 2020 de Milka sur Facebook

Misez sur les opérations de Noël

Les communautés sont habituées à être gâtées par les marques durant cette période.

Et comme Noël est surtout et avant tout la période des cadeaux, quoi de mieux que d’en offrir à vos fans.

Le calendrier de l’Avant est un incontournable et permet de fédérer vos abonnés chaque jour de Décembre.

A la manière de ceux en chocolat, proposez chaque jour un cadeau à gagner sur vos réseaux sociaux.

Vous ne faites pas de vente en ligne, ou ne vendez pas de produit ? Pas de panique : il existe de nombreuses choses à offrir pour une entreprise.

Vos conseils, votre temps ou vos bons plans sont autant de cadeaux à offrir. Par exemple, une entreprise dans la communication peut très bien proposer des conseils ou des sessions de consulting gratuites. Un excellent moyen en outre d’attirer des prospects !

Les jeux concours font également partis des opérations clés pour créer de l’émulation autour de votre marque.

Contrairement au calendrier de l’Avent, le jeu concours consiste en une seule opération, avec un ou plusieurs lots à gagner, mais qui doivent être suffisamment motivant pour donner envie de participer.

calendrier avent playmobil
Exemple de calendrier de l'avent chez Playmobil

Calendrier de l'Avent vs Jeu concours : la battle

 AvantagesInconvénients 
Calendrier de l’Avent
  • Proposer un « cadeau » par jour
  • Motive la communauté sur une longue période
  • Donne la sensation aux participants d’avoir plus de chances de gagner un lot
  • Opération 100% esprit de Noël
  • Permet le recrutement de nouveaux fans
  •  Organisation et suivi très chronophage pour le community manager
  • Nécessité de modérer chaque jour les interactions
  • Trouver 24 cadeaux à faire gagner
Jeu Concours
  •  Organisation plus simple qu’un Calendrier de l’Avent (= moins d’éléments à prévoir)
  •  Faire gagner un plus « beau » lot à la communauté
  •  Un seul tirage au sort à réaliser (ou une seule séance de tirage au sort)
  •  Permet le recrutement de nouveaux fans
  •  Nécessité d’alimenter l’intérêt pour le jeu concours régulièrement, afin que
    l’opération ne s’essouffle pas avant la fin
  • Moins de personnes de la communauté qui vont gagner des lots
  • Attention à la mécanique du jeu à bien définir, pour éviter les mauvaises surprises
    (pensez d’ailleurs à réaliser des mentions légales et un règlement de jeu concours)

Simplifiez la vie de votre communauté

Messagerie réseaux sociaux

Saviez-vous que Noël est – contre toutes attentes – considéré comme une des périodes les plus stressantes de l’année (avec les déménagements, c’est pour dire …) ?

La dernière chose que l’on souhaite, c’est de stresser davantage sa communauté. D’autant plus en cette année particulière et avec le confinement, où les achats en ligne vont être démultipliés.

Facilitez ainsi la vie de vos internautes, sur vos réseaux sociaux mais également sur votre site, avec ces simples conseils :

  • Repensez votre messagerie en ligne, et adaptez-la pour la période. Vous pouvez notamment sur Facebook proposer des questions automatiques, qui permettent en général de répondre à 90% des demandes réalisées par vos internautes. Faites de cet outil un réel service après-vente, de proximité et réactif ;
  • Affichez clairement les dispositions prises à Noël, tant au niveau logistique que sanitaire (crise Covid-19 oblige). Nous vous conseillons notamment de proposer des conditions de renvoi ou de SAV très favorables sur cette période, à la fois sur votre site et vos réseaux ;
  • Communiquez régulièrement sur les dispositifs en place pour cette période ;
  • Anticipez les demandes, et les deadlines. Vous ne pouvez garantir une livraison avant Noël que pour les commandes passées avant le 18 ? Dites-le et n’ayez pas peur de radoter ;

Utilisez plus que jamais la proximité que vous pouvez avoir grâce aux réseaux pour faciliter la vie à votre communauté.

Faites de la vente avec les réseaux sociaux

Pour les e-commerçants, c’est le moment de se mettre sur la marketplace de Facebook, ou d’ajouter vos produits sur le catalogue Shopping de Facebook et d’Instagram.

Ces fonctionnalités sont proposées gratuitement par Facebook. Elles vous donnent l’opportunité de booster votre audience, et donc votre visibilité sur vos produits, afin de vendre plus.

Pour tous les e-commerçants qui disposent en outre de visuels très attractifs et vendent en B2C, nous ne pouvons que vous conseiller de tenter votre chance sur Instagram.

Complété de boost ou de campagnes avec un objectif de vente, c’est un outil de plus en plus performant pour vendre auprès des particuliers.

Faites un tour du côté de Maisons du Monde ou encore de Leroy Merlin, qui manient parfaitement le catalogue produit sur Instagram.

Instagram Shopping

Proposez des offres de Noël

Monbana sort un chocolat en poudre « de Noël » et le met en avant sur ses profils sociaux.

Les offres de Noël peuvent prendre plusieurs formes :

  • Des codes promotionnels ;
  • Des opérations spéciales (exemple : pour l’achat de 2 produits, un produit de la même gamme offert) ;
  • Des offres disponibles uniquement à Noël ;
  • Ou des produits / services disponibles uniquement à Noël …

Prenons un exemple :

Une boutique en ligne qui vend des chocolats peut proposer – uniquement du 1er au 24 décembre – des lots / assortiments de Noël.

Ces idées cadeaux doivent être diffusées sur vos réseaux sociaux. Elles servent à la fois à orienter votre communauté vers des types de produits / services précis, mais également  à adapter vos offres en fonction de vos cibles, de leurs budgets, de vos objectifs commerciaux etc.

Le petit conseil en plus : si vous proposez des codes promotionnels, créez-en des spécifiques pour les réseaux sociaux, qui seront uniquement diffusés sur ces plateformes. Cela vous permettra ainsi de mesurer les retours générés par vos actions.

Misez sur le support vidéo et sur les stories

La vidéo reste un des supports les plus appréciés des algorithmes des réseaux sociaux.

En utilisant ce format, vous aurez plus de chances :

    1. 1) D’avoir un meilleur reach sur votre publication
    1. 2) D’avoir plus d’interactions par publication
    1. 3) De susciter davantage l’intérêt, et donc peut-être l’achat, auprès de votre communauté.

Pour donner envie, la vidéo – bien réalisée – reste le meilleur moyen.

En suivant les tendances actuelles en Social Media, misez sur la vidéo courte de moins d’1 minute, à la manière des Reels sur Instagram.

Pensez également à créer des stories, ces contenus à la une disponibles uniquement pendant 24h. Ils sont parfaits pour booster la visibilité d’un produit, d’une publication, ou de tout autre sujet que vous souhaitez mettre en avant.

Sur Instagram toujours, les stories sont d’ailleurs beaucoup plus interactives qu’une publication classique (ajout de musique, de gif, de sondage etc.)

Planifiez, anticipez et re-planifiez

La période de Noël a beau être magique, elle est surtout très intense.

La clé pour performer et réduire le stress en opérationnel, c’est bien d’anticiper et de planifier.

Prévoyez à l’avance les publications que vous souhaitez faire, créez les visuels adaptés, programmez autant que possible les posts déjà validés etc.

Au besoin, c’est peut-être le bon moment pour investir dans un outil de planification et de gestion générale multi-comptes, comme AgoraPulse ou HootSuite.

Et vous, quelles actions mettez-vous en place pour Noël ?

N’hésitez pas à nous partager vos expériences sur nos réseaux sociaux.

Et bien sûr, on reste disponible si vous avez besoin de nous !

Nous contacter

Quora, le réseau social entre Wikipedia et Reddit

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 4 minutes

Quora, le réseau social entre Wikipedia et Reddit

19/10/2020

“Le nom de Quora est tout simplement l’assemblage de « Question or Answer ». “

Quora est une entreprise web californienne fondée en 2009 par Adam D’Angelo, co-fondateur et directeur technique de Facebook et Charlie Cheever, ingénieur pour Facebook Connect, Facebook Vidéo et pour la plateforme de jeux Facebook.

Quora est un site communautaire de questions-réponses qui compte plus de 700 millions de visites mensuelles en 2018 et 200 millions d’utilisateurs actifs dans le monde. L’entreprise est aujourd’hui principalement financée par des investisseurs privés via des levées de fonds (85 millions de dollars levés en 2017 et 60 millions en 2019). 

Comment fonctionne Quora ?

L’objectif des fondateurs est de valoriser un contenu de qualité, une certaine crédibilité des auteurs ainsi qu’une confiance en la source et entre les membres.

Les membres ont la possibilité de répondre aux questions et de les commenter. Les réponses doivent être argumentées et sourcées.

Les membres peuvent évaluer la pertinence des questions-réponses afin que l’algorithme puisse mettre en avant ou non le contenu sur le fil d’actualité. Il ont aussi le pouvoir de modifier et de retravailler les sujets d’autres utilisateurs du site.

La plateforme refuse catégoriquement l’anonymat et demande aux nouveaux venus de renseigner leur vrai nom et leur fonction. Une façon de crédibiliser les auteurs et les sources.

Quora est un excellent moyen de découvrir des sujets nouveaux continuellement enrichis par une communauté de rédacteurs impliqués. Et pour cause…

Le site de D’Angelo et Cheever valorise les contributeurs, en affichant leur implication sur le profil mais surtout, par un système de partage des revenus publicitaires afin de rémunérer les auteurs les plus actifs et qualitatifs. Un point qui fait la différence.

Certains auteurs sont connus de tous comme Justin Trudeau, le premier ministre Canadien; Hillary Clinton, candidate malheureuse à l’élection présidentielle américaine de 2016 ou encore Barack Obama, 44e président des États-Unis. Rien que ça…

Une des raisons pour lesquelles Quora est aussi très apprécié, c’est son ambiance. Il s’agit d’un lieu d’échanges et de débats très courtois, à la différence de bien d’autres sites du même type comme Yahoo! Questions/Réponses par exemple.

Mais alors que vaut Quora face aux mastodontes Reddit et Wikipédia ?

Reddit tout d’abord. Comme Quora, la plateforme permet à tous de donner son point de vue subjectif, bien que pas toujours sourcé ou qualitatif. Difficile de démêler le vrai du faux puisque les auteurs sont également anonymes. Il peut arriver de tomber sur des conversations complotistes au détour d’un post. La faute a une modération absente de Reddit qui laisse ses membres libres de s’auto-modérer. Enfin, Reddit est un site qui demande un peu de temps à apprivoiser car son fonctionnement reste complexe et pas forcément intuitif.

Wikipédia ensuite. Bien que les deux soient sur le même créneau, l’approche est différente. Wikipédia reste une encyclopédie où l’on consulte l’information de manière descendante tandis que Quora est plutôt un grand forum collaboratif où chacun exprime son point de vue sur un sujet. « Pour un article Wikipédia, il est possible de créer 500 questions sur Quora », précise D’Angelo. Les deux hommes aiment d’ailleurs mettre en avant que le fondateur de Wikipédia est un investisseur et grand fan du site.

Quelle est l’utilité de Quora pour ma communication ?

Vous pouvez évidemment intégrer ce site à votre stratégie d’Inbound Marketing et de création de contenu. En effet, il peut permettre de générer du trafic.

Vous avez la possibilité de rédiger une question-réponse en lien avec votre domaine d’expertise et d’y joindre un lien de redirection vers votre site web. Si celle-ci est pertinente, elle généra des vues, interactions et sa visibilité augmentera sur Quora. 

La page pourra également apparaitre dans les résultats Google, améliorer votre SEO et générer indirectement du trafic depuis Google.

Exemple d’un parcours utilisateur :

Fil d’actualité Quora > Votre Question/Réponse Quora > Votre Site Web 

Ou 

Question spécifique sur Google > Votre Question/Réponse Quora > Votre Site Web

Quora est aussi une bonne réponse au problème de la page blanche. Vous y trouverez de nouveaux sujets. C’est une inspiration pour les rédacteurs de contenu comme Pinterest peut l’être pour les designers ou décorateurs par exemple.

C’est enfin une solution pour mettre en avant son expertise dans un domaine particulier.

L’utilisateur a la possibilité de consulter les qualifications de l’auteur, son expérience et cela le crédibilise. Vous vous positionnez en tant qu’expert et devenez ainsi une « référence » dans votre domaine. Cela peut se traduire par une augmentation de la visibilité, des prospects et donc des ventes. Quora a le potentiel d’être un outil marketing pour votre entreprise.

Quora a piqué votre curiosité ? Faîtes-vous votre propre avis sur ce site original.

N'hésitez pas à nous demander conseil !

Tu veux reprendre le pouvoir sur ta communication Social Media ? 

Appelle-nous ou envoie-nous un message !

Nous contacter

Quelles seront les tendances réseaux sociaux de 2021 ?

Tendances Réseaux sociaux 2021

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 6 minutes

Quelles seront les tendances réseaux sociaux de 2021 ?

18/09/2020

“51% de la population est présente sur les réseaux sociaux. “

Le dernier chiffre de Hootsuite nous confirme – s’il y avait encore besoin – que les réseaux sociaux sont plus que jamais des médias de communication et d’influence pour plus de la moitié de la planète.

Cette année plus que jamais avec la pandémie covid-19, les réseaux sociaux ont prouvé qu’ils étaient incontournables pour communiquer, se divertir et se renseigner.

Qu’est-ce que 2020 laisse donc présager pour 2021 ?
Kelcible sort sa boule de cristal et vous dévoile ses prévisions.

Échanger, Converser et Collaborer

L’un des principaux enjeux de 2020 suite au confinement a été de relier les personnes entre elles, afin de leur permettre d’échanger et de se retrouver à distance dans les meilleures conditions.

Zoom, Teams ou encore WhatsApp ont explosé durant la période, et leur utilisation continue à être privilégiée dans de nombreuses entreprises.

Les réseaux sociaux ont bien compris l’opportunité que la messagerie instantanée représente, autant auprès des professionnels que des particuliers.

La récente annonce de Facebook sur la fusion entre Messenger et Instagram Direct – respectivement les 2 systèmes de messageries de Facebook et Instagram – confirme à nouveau toute l’importance de ces fonctionnalités.

L’entreprise, les employeurs et les salariés sont au cœur de ces stratégies, et la priorité est de leur apporter des solutions à leurs problématiques du quotidien.

L’année 2021, qui s’annonce encore incertaine au vu de la pandémie actuelle, sera plus que jamais centrée sur l’instantané, le conversationnel et la visio.

Messageries réseaux sociaux

La vidéo courte, LE format de 2021

Malgré les récents déboires de TikTok (et son rachat imminent), le format vidéo de 15 secondes est en passe de devenir le nouveau format incontournable de 2021.

Comme nous l’avions déjà constaté en début d’année, TikTok a été littéralement propulsé par le coronavirus. Le format court de vidéo (1 minute max, 15 secondes privilégié) est devenu le nouvel enjeu des réseaux sociaux pour faire passer des messages courts, impactants et interactifs.

En réponse à ce phénomène, Instagram lance en Juin dernier “Reels”, un nouveau format de vidéos courtes de 15 secondes pour concurrencer TikTok.

Ce faisant, l’algorithme d’Instagram met désormais davantage en avant les Reels dans les fils d’actualité et l’onglet Découvertes. L’objectif est clairement d’attirer les utilisateurs de TikTok qui désertent Instagram, et ainsi d’attirer plus d’abonnés.

Récemment, c’est désormais YouTube, le leader incontesté de la vidéo, qui lance également son nouveau format “Youtube Shorts” : des contenus de 15 secondes visibles sur l’application. La volonté reste clairement de concurrencer les Reels d’Instagram et TikTok, en attirant encore et toujours des créateurs de contenus avec leur communauté.

Etudiants et 13-18 ans : les cibles stratégiques de 2021

cibler les étudiants sur les réseaux sociaux

La déferlante des vidéos au format court laisse présager un enjeu beaucoup plus important pour les réseaux sociaux : attirer de nouveaux utilisateurs sur leur plateforme, et notamment les plus jeunes qui atteignent l’âge légal d’inscription (13 ans).

Ainsi, les 13-18 ans sont au cœur de la stratégie de conquête des social medias, qui misent de plus en plus sur des interfaces épurées (à l’image de la refonte de Facebook) et des fonctionnalités “fun”. Gif, sondages, petites vidéos, stories … Chaque application multiplie les nouveautés pour devenir le nouveau réseau social préféré des jeunes. Le podium auparavant détenu par Snapchat a doucement évolué vers Instagram, pour se tourner désormais vers TikTok.

Les étudiants sont également une cible particulièrement convoitée. Que ce soit pour partager des informations et des documents, converser ou encore s’informer, ce segment est particulièrement actif sur les réseaux.
Facebook l’a par exemple bien compris et lance Facebook Campus, une section réservée aux étudiants, renouant ainsi avec ses débuts en 2004.

Avec la multiplication des cours à distance, 2021 sera une année décisive pour les réseaux sociaux pour proposer des fonctionnalités simples et collaboratives.

L’achat en ligne par les réseaux sociaux

Si les marketplaces Instagram et Facebook existent déjà depuis quelques années, le paiement direct par les réseaux sociaux sont en passe de devenir la nouvelle tendance 2021.
A nouveau, on peut largement ressentir les effets de la pandémie, qui a poussé de nombreux commerçants à accélérer ou amorcer le virage e-commerce.

Facebook Shop ou encore Checkout pour Instagram, de nouvelles fonctionnalités de paiement en ligne sur chacun de ces réseaux, nous confortent dans l’idée que l’achat en ligne grâce aux réseaux va monter en puissance en 2021.

Les réseaux sociaux comme média d’information : tendance ou nécessité ?

Facebook News
Le nouveau service d'actualités Facebook News, déjà disponible aux Etats-Unis, va bientôt arriver en France.

Dans les faits, l’utilisation des réseaux sociaux comme médias d’information est une tendance bien plus ancienne que 2021.

Toutefois, on ressent depuis début 2020 une réelle volonté de la part des social medias à crédibiliser leur place dans le milieu de l’information.

Et en premier lieu en fiabilisant les articles diffusés, grâce à de nouveaux outils de chasse aux fake news et de certification de comptes.

Les réseaux savent qu’une partie de leurs utilisateurs viennent exclusivement chercher de l’information sur leurs plateformes. L’objectif est donc à la fois d’attirer les éditeurs d’actualités tout en gagnant la confiance des lecteurs.

En résumé, quelles seront les tendances réseaux sociaux de 2021 ?

Facebook News
Le nouveau service d'actualités Facebook News, déjà disponible aux Etats-Unis, va bientôt arriver en France.

La pandémie dans laquelle nous évoluons a clairement rebattu les cartes en 2020, et va ainsi fortement influer l’année 2021.

On peut ainsi présager que les enjeux social media de 2021 seront :

  • De faire converser les personnes entre elles : qu’elles soient salariées, étudiantes, jeunes, âgées …
  • D’attirer de nouveaux abonnés, et notamment le segment 13-18 ans
  • De développer l’accès à l’information … et de la crédibiliser
  • De permettre aux entreprises de développer leur business en ligne, et à leurs clients de commander par ces plateformes

Entreprises, soyez à l’affût de toutes les évolutions en cours : ce sont autant d’opportunités pour vous de vous rapprocher de vos clients et prospects, tout en développant votre visibilité et business.

N'hésitez pas à nous demander conseil !

Tu veux reprendre le pouvoir sur ta communication Social Media ? 

Appelle-nous ou envoie-nous un message !

Nous contacter

Connaître les algorithmes réseaux sociaux pour améliorer ses publications

Comment fonctionne les algorithmes reseaux sociaux

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 7 minutes

Tout connaître sur les algorithmes réseaux sociaux pour améliorer ses publications

20/08/2020

Pourquoi, alors que vous avez 500 fans, seulement 10% de ces personnes vont voir votre publication ?

Pourquoi certaines publications sont davantage diffusées à votre communauté que d’autres ? Ou encore, en tant qu’utilisateur, pourquoi voyez-vous plus souvent certaines marques ou personnes sur votre fil d’actualité ?

La réponse à ces questions tient en 1 mot : algorithme.

Une évidence pour tous ceux qui communiquent en social media depuis des années, et peut-être une découverte pour les autres.

On vous explique aujourd’hui en quoi consistent les algorithmes des réseaux sociaux et comment les « manipuler » pour atteindre un meilleur reach sur vos publications organiques (reach = portée de votre publication / nombre de personnes atteintes).

Qu’est-ce qu’un algorithme ?

D’après le dictionnaire de l’internaute, un algorithme est un « Processus constitué par un ensemble d’opérations et de règles opératoires données pour un calcul. »

Sur Google, c’est cet algorithme qui permet de trier les résultats de recherche naturels et de faire un classement des sites indexés sur une requête spécifique.

Plus simplement sur les réseaux, c’est aussi cet algorithme qui va, de la même façon, déterminer quel contenu privilégier et faire apparaître (ou non) sur un fil d’actualité.

Il est composé d’un ensemble de « règles » qui, mises bout à bout, vont établir un score entre chaque publication. C’est ainsi que certaines publications qui respectent et font « plaisir » à l’algorithme seront mieux classées et mises en avant sur les fils d’actualités.

Comment fonctionnent les algorithmes ?

Chaque réseau social possède son propre algorithme, dont les règles sont plus ou moins complexes.

Ainsi, il est nécessaire de comprendre et de percevoir au maximum les points importants de chaque algorithme pour savoir en tirer parti.

Nous vous expliquons ici le fonctionnement des 4 principaux algorithmes, à savoir Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn.

L’algorithme de Facebook

Connu à l’origine sous le nom d’EdgeRank, l’algorithme de Facebook a fortement évolué depuis la création du réseau social.

L’agence TIZ a réuni dans une infographie les principaux critères qui influencent EdgeRank.

Voici un résumé des points importants à retenir pour améliorer la diffusion de vos publications :

  • Proposer du contenu de qualité : l’image et surtout la vidéo sont mises en avant ; le contenu texte doit être bien rédigé, engageant et unique (non dupliqué) ;
    • Être régulier : la régularité de vos publications entraîne un meilleur classement (quand on vous dit que publier une fois par mois ça ne suffit pas …) ;
    • Générer de l’interaction avec vos fans : Facebook prend en compte « l’historique » d’interaction de chaque membre de la communauté. Ainsi, une personne qui a interagi récemment – ou régulièrement – avec vos publications va être plus susceptible de voir les suivantes ;
    • Faire performer sa publication : lié à l’interaction par fan du point précédent, plus une publication récolte de likes, de j’aimes ou encore de partages, et plus elle sera diffusée ;
    • Suivre l’actualité : la « fraîcheur » du contenu est primordiale ; si vous abordez des sujets tendances du moment, vous aurez plus de chances de monter en score. Par exemple, le jour de la fête des mères, vous aurez plus de chances de ressortir en communiquant sur ce message.

L’algorithme Instagram

Après son rachat par Facebook, Instagram a fini par implémenter son propre algorithme.

Les posts auparavant classés par ordre chronologique ont fini par être triés “dans le désordre”, toujours sur un système de scoring.

Les trois points à retenir pour performer sur Instagram :

  • Être régulier dans ses posts ;
  • Générer de l’engagement ;
  • Proposer du contenu unique et d’actualité.

L’algorithme Twitter

Tout comme Instagram, Twitter a mis du temps à sortir son algorithme.
Fini le tri chronologique, les tweets sont désormais classés en fonction :

    • De vos interactions : Un compte avec lequel vous avez beaucoup d’échanges ressortira donc naturellement plus souvent et plus haut dans votre feed.
      D’où l’intérêt d’avoir une communauté fidèle et engagée plutôt que des followers « fantôme ».
    • De la fraîcheur du contenu , qui est plus que jamais déterminante pour être bien classé.
    • De l’optimisation de votre contenu : d’où l’importance de proposer des medias, des sondages ou encore d’insérer des hashtags dans vos contenus (avec modération).

L’algorithme LinkedIn

Le réseau social pour les professionnels choisit également comment diffuser ses publications à son audience.

L’algorithme de LinkedIn est celui qui se rapproche le plus de celui de Facebook :

  • Penser qualité du post ;
  • Générer de l’engagement et de l’interaction ;
  • Être régulier et pertinent dans ses publications ;
  • Utiliser les fonctionnalités du réseau pour optimiser son post (#, sondage, partage de médias …)

A noter également que le SSI – le Social Selling Index – attribué à chaque personne sur LinkedIn aurait un impact sur la diffusion d’une publication.

La pertinence du profil du postant serait donc aussi importante que celle du post.

Dernières informations à retenir sur les algorithmes

  • Les algorithmes sont régulièrement mis à jour : restez au courant des nouveautés pour toujours publier du contenu en accord avec les règles de scoring ;
  • L’objectif de l’algorithme est de proposer du contenu qualifié à sa communauté : on ne le dira jamais assez, mais soignez vos contenus !
  • La portée organique des publications a fortement baissé avec l’arrivée des algorithmes ;
  • Avec la baisse de la portée organique, le boost de publication (système payant) est de plus en plus utilisé : oui, les réseaux vous encouragent à débourser un peu d’argent pour avoir un meilleur reach ;
  • Les algorithmes de chaque réseau social sont très différents et vous garantissent un taux de reach plus ou moins important. Par exemple, le taux de reach est beaucoup plus fort sur Twitter que sur Facebook.

En bref ...

Chaque réseau social possède son propre algorithme de classement, avec ses propres règles.

Même si chaque social media ne donne pas entièrement tous ses critères, connaître les principaux vous permettra d’améliorer votre stratégie et vos performances.

Toutefois, 2 points sont importants à soulever :

  1. Les algorithmes changent continuellement, et ce qui est valable un jour peut être obsolète le lendemain. Ne vous reposez donc pas sur vos lauriers et tenez-vous informé.
  2. Si vous souhaitez atteindre un fort reach, le boost de publication via les services ADS de chaque réseau social reste une valeur sûre pour augmenter drastiquement la portée de vos posts.

Et vous, est-ce que vous connaissiez l’existence des algorithmes de tri sur les réseaux sociaux ?

N’hésitez pas à nous partager vos retours d’expérience sur nos réseaux sociaux ou par mail. Besoin d’un coup de pouce pour booster vos réseaux ?

Découvrez ce que Kelcible vous propose pour améliorer votre présence Social Media !

Et bien sûr, vous pouvez nous contacter pour toutes demandes, on est là pour vous répondre !

Les 11 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux (en tant qu’entreprise)

11 erreurs réseaux sociaux à ne pas faire

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 5 minutes

Les 11 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux (en tant qu’entreprise)

22/07/2020

Les réseaux sociaux sont désormais au cœur de nombreuses stratégies digitales.

Et il faut dire qu’avec plus de 3,80 milliards d’utilisateurs de ces plateformes, les marques auraient tort de s’en priver.

Toutefois, nombreuses sont les entreprises qui se lancent à l’aveugle en Social Media.

Afin de vous aider à redresser la barre (si nécessaire), voici 11 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux pour une entreprise.

Les 11 erreurs fréquentes en Social Media

11 erreurs réseaux sociaux

1) Communiquer sur un réseau social « juste parce qu’il y a du monde dessus »

Phrase encore trop entendue en cette belle année 2020 : « Moi je communique sur Facebook parce que c’est le 1er réseau social mondial et qu’il y a du monde dessus. »

Non, non et non.

Et ta cible, est-ce qu’elle est sur Facebook ? Est-ce qu’elle cherche des informations sur ton secteur sur Facebook ? Est-ce qu’elle a un intérêt à te trouver sur Facebook ?

Ça, ce sont des vraies questions à se poser.

Vous pouvez remplacer Facebook par n’importe quel réseau social.

2) Se lancer sans stratégie

Se lancer sur les réseaux sans stratégie, c’est un peu comme tartiner du Nutella sans pain.

Faire un benchmark, fixer des objectifs et des KPIs, construire un planning éditorial ou encore des fréquences de publication sont les bases pour bien gérer sa présence sociale.

3) Copier ses concurrents

S’il est nécessaire, voire indispensable, d’aller voir ce que font vos concurrents, les copier n’est certainement pas la solution pour réussir en Social Media.

Quel intérêt à vous suivre si vous faites la même chose que les petits copains ?

S’inspirer oui, plagier non !

Quand ta communication ressemble comme 2 gouttes d'eau à celle de ton concurrent

4) Penser business avant de penser humain

Si vous êtes dans une logique purement ROIste, vous passez à côté de l’essence même des réseaux sociaux. Créer une communauté, c’est mettre en relation des personnes avec un centre d’intérêt commun, en créant de la proximité et du lien.

Oubliez le chiffre d’affaires potentiel que vous pourrez en dégager. Outre le fait qu’il est impossible à mesurer concrètement, il vous éloigne des vraies préoccupations à avoir.

5) Négliger ses contenus

Si vous ne l’aviez pas encore compris, la concurrence est très forte sur les réseaux sociaux.

Ainsi, animer ses réseaux avec sérieux, passion et assiduité sont les clés pour performer.

Et la base reste vos contenus, à la fois textuels et visuels.

Soignez vos textes, élaborez une trame de rédaction, produisez vos photos, faites de belles vidéos … Bref, ne lésinez pas sur les efforts pour offrir du contenu de choix à votre communauté. Et diversifié !

Quand tous tes réseaux se ressemblent

6) Publier la même chose sur tous ses réseaux

A quoi bon vous suivre sur tous vos réseaux si le contenu est strictement identique ?

En lien direct avec le point 5, il est indispensable d’avoir une communication à la fois harmonisée et adaptée à chaque réseau et à chacune de leur cible.

N’oubliez pas que chaque réseau social possède ses codes et usages.

7) Être trop égocentré sur sa marque

Sur les réseaux sociaux, il faut d’abord donner pour recevoir.

Nombreuses sont les marques à promouvoir excessivement leurs produits / services aux dépens de l’échange.

Rappelez-vous que les réseaux sociaux sont avant tout des plateformes pour créer du lien, discuter et entrer en relation.

Alors ouvrez vos chakras et n’oubliez pas de diversifier votre animation.

8) Ne pas être régulier

La régularité est indispensable pour réussir en Social Media.

En premier lieu, car les réseaux sociaux possèdent tous (ou presque) un algorithme qui trie votre flux d’actualité en fonction de la « pertinence » des publications. Et la régularité des posts fait partie de cet indicateur de pertinence.

En second lieu car vous ne pouvez prétendre à être pris au sérieux par votre communauté, si vous ne prenez pas vous-même votre animation au sérieux.

Plus vous publierez régulièrement, plus vous serez visible, plus vous générerez des résultats.

9) Oublier de modérer et d’animer sa communauté

Une communauté engagée commente, like ou encore vous envoie des messages privés.

Si vous faites l’impasse sur la modération, l’engagement de votre communauté déclinera, tout comme les interactions sur vos publications.

10) Ne pas suivre ses statistiques​

Vous avez déterminé une stratégie avec des objectifs … mais vous ne suivez pas vos KPIs.

Peut-être serait-il temps de jeter un œil à vos statistiques de réseaux sociaux et de les mesurer ?

Comment savoir si votre stratégie fonctionne si vous êtes incapable d’en analyser les retours ?

Source : Social Bistrot

11) Être en retard sur l’évolution des réseaux

Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter …. Tous ces réseaux sociaux évoluent continuellement.

Se tenir au courant de ces changements est indispensable pour continuer à jouer dans la cour des grands. Faites de la veille et renseignez-vous sur les nouvelles fonctionnalités ou les contenus qui performent sur chaque réseau. Gardez en tête également que les algorithmes de classement des publications prennent en compte ces nouveautés dans leur indice de pertinence.

(Pssst, c’est bonus, mais j’espère que vous n’êtes pas passé à côté des Reels sur Instagram

En conclusion

Vous vous êtes reconnus dans certains des points cités ?

Il est temps de vous remonter les manches et d’apprendre de vos erreurs !

Il n’est pas trop tard pour repartir sur de nouvelles bases.
Rappelez-vous : les réseaux sociaux doivent être sur mesure pour chaque entreprise.

Alors investissez-vous, lâchez-vous, éclatez-vous !

Tu veux reprendre le pouvoir sur ta communication Social Media ? 

TikTok, le réseau social propulsé par le coronavirus

TikTok phénomène coronavirus

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 4 minutes

TikTok, le réseau social propulsé par le coronavirus

29/04/2020

TikTok, si ce nom vous dit vaguement quelque chose, c’est que sa popularité ne cesse de grandir, notamment depuis le début du confinement lié au Coronavirus.

Véritable phénomène de société chez les jeunes, ce « nouveau » réseau social se démocratise de plus en plus chez toutes les tranches d’âge.

Nouveau réseau social phare ou succès éphémère ?

Kelcible vous propose aujourd’hui de décrypter la tendance.

Mais qu’est-ce que TikTok au juste ?

Né en Chine en Septembre 2016, j’ai été créé par le géant chinois ByteDance.

Dédiée à la création et au partage de contenus vidéos aux formats courts, je suis une application notamment appréciée pour le partage de play-back ou de chorégraphies.

Forte de mon succès, mon créateur rachète en 2017 mon principal concurrent Musical.ly pour une somme rondelette. Rachat qui mènera à une fusion des 2 applications été 2018, boostant considérablement mon nombre d’utilisateurs.

Je suis, je suis … TikTok !

Le rachat en 2018 de Musical.ly fut un réel tournant pour le réseau social, qui passe de 120 à 220 millions d’utilisateurs.

GIF Question pour un champion

Et les chiffres ne s’arrêtent pas là …

En 2019, TikTok devient la 2ème application la plus téléchargée, derrière la messagerie WhatsApp et devant Facebook ou encore Instagram !

44% des téléchargements du réseau social ont été réalisé rien qu’en 2019 (source : https://www.blogdumoderateur.com/tiktok-2e-application-la-plus-telechargee-2019/)

Enfin, on peut citer que sur ses 800 millions d’utilisateurs, 41% sont âgés de 16 à 24 ans (source : Globalwebindex, 2019).

De quoi concurrencer sérieusement Snapchat ou encore Instagram ! 

Covid-19 et TikTok : quels impacts ?

Comme nous en parlions précédemment sur le blog, les réseaux sociaux ont plus que jamais pour rôle de garder / créer du lien social dans cette situation de crise sanitaire et de confinement.

Ainsi, si l’utilisation de tous les réseaux sociaux est en hausse globale, TikTok tire particulièrement son épingle du jeu.

La plateforme a été littéralement propulsée, notamment sur le segment des plus de 30 ans, qui boudait jusqu’alors ce support.

TikTok est passé en quelques mois du terrain de jeu pour enfants à la cour des grands.

Logo TikTok

Impacts chiffrés tout d’abord

En Chine, pays d’origine où la plateforme est très appréciée, on a comptabilisé la 1ère semaine de Mars une hausse de 130% du temps passé sur la plateforme, soit 3 milliards d’heures au total ! (source : Strategies.fr)

Toujours en Mars, le site SensorTower comptabilisait 65 millions de nouveaux inscrits.

Au final, l’application a dépassé en Avril le cap du milliard d’installations sur appareils Android. 

Et surtout impacts sociaux

Il semble que le regard posé sur TikTok ait drastiquement changé au cours des derniers mois.

D’application légère pour ados, elle est devenue un réel média d’influence, plébiscité par les plus de 30 ans, les stars (Jennifer Lopez ou encore Jane Fonda) mais surtout, par les marques.

Ces dernières sont de plus en plus nombreuses à entrevoir le potentiel d’influence du réseau social auprès de la cible 16-24 ans, mais également auprès de tous les derniers abonnés en quête de nouveaux contenus. TikTok elle-même a pris le tournant en ouvrant sa plateforme aux annonceurs.

Que ce soit les défis décalés ou encore les challenges à réaliser seul ou à plusieurs, tous les ingrédients sont réunis pour créer du contenus 100% viral.

Pour preuve, l’OMS a ouvert un compte au début du confinement, pour répandre les messages sur la sécurité sanitaire au plus grand nombre. Leurs vidéos comptabilisent plus de 180 millions de vues actuellement.

On pourrait encore citer ces vidéos de soignants ou cet hashtag #happyathome (#heureuxchezsoi) qui comptabilise près de 8 milliards de vues.

Je suis une entreprise : dois-je créer un compte sur TikTok ?

La première question à laquelle vous devez répondre avant de vous inscrire est : « Est-ce que ma cible est présente sur la plateforme ? »

Communiquer sur un réseau social, c’est avant tout délivrer des messages aux endroits où votre cible communique et va chercher son information.

La deuxième question essentielle à se poser est : « Que recherche ma cible sur l’application ? »

Si l’OMS a prouvé qu’on pouvait communiquer sur des messages sérieux, la majorité des vidéos sont légères et humoristiques. Avec le nombre d’informations anxiogènes qui circulent actuellement, c’est exactement ce qui est recherché par les utilisateurs.

A noter que les vidéos durent maximum 1 minute et que le format court, 15 secondes généralement, est privilégié.

En résumé, les quelques ingrédients à réunir pour s’inscrire sur TikTok en tant que marque seraient :

  • Vouloir cibler les 16-24 ans
  • Posséder du contenu adapté à la plateforme
  • Délivrer des messages viraux et compréhensibles en moins d’1 minute
  • Être régulier dans ses publications
  • Produire des vidéos instantanées et moins « corporate » que sur vos autres réseaux

Si vous pensez réunir ces critères, lancez-vous !

Combattre les fakenews
Source image : Clubic

Pour conclure …

TikTok a su prouver depuis 2 ans la viralité de ses contenus et la force de son application et de sa communauté.

Ce n’est pas un hasard si elle est aujourd’hui en pleine expansion, notamment sur des nouveaux segments d’utilisateurs.

Lien social et proximité malgré le confinement sont les ingrédients qui permettent aujourd’hui à TikTok de grandir un peu plus chaque jour.

Un réseau social à suivre avec attention en tant que marque.

GIF chat TikTok
Quand TikTok entre dans la cours des grands

Nous restons disponibles pour vous !

Réseaux sociaux et Coronavirus : comment gérer une situation de crise sur ses réseaux ?

réseaux sociaux coronavirus

#Stratégie

le digital comme allié pendant la crise COVID 19
  • Rédacteur
    • Justine
  • Niveau de complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Réseaux sociaux et Coronavirus : comment gérer une situation de crise sur ses réseaux ?

20/03/2020

Depuis ce Mardi 17 Mars, la France est en confinement total suite à l’épidémie de coronavirus qui touche le pays. Situation totalement inédite dans un pays en paix, qui fait énormément réagir, notamment sur les réseaux sociaux.

Devant cette crise sanitaire sans précédent, ces médias sont d’autant plus importants pour les professionnels et les particuliers.

Les réseaux sociaux comme vecteur de proximité en situation de crise

Prenons d’abord quelques secondes pour se rappeler du rôle essentiel des réseaux sociaux. Avant de devenir des médias d’information à part entière ou des sites de recrutement, ils ont un rôle essentiel : rassembler les communautés.

Une communauté, c’est :

  • Un centre d’intérêt / une culture commune
  • Des personnes (3 et plus)
  • De la proximité

Et c’est sur ce dernier point que les plateformes sociales sont essentielles : elles servent à créer la proximité, le « liant » entre les personnes.

Ainsi, Facebook, Instagram, LinkedIn ou encore Twitter prennent aujourd’hui tout leur sens pour rester connecté, que ce soit avec vos proches ou avec vos clients.

Social Media et Coronavirus

Réseaux sociaux et Coronavirus : lien social et solidarité

Communiquer sur Réseaux Sociaux Coronavirus

Le coronavirus est la 1ère pandémie de l’ère des réseaux sociaux numériques.

Pour rappel, un français passe en moyenne 1 heure 28 sur les réseaux par jour, principalement pour suivre les actualités, parler avec ses amis et se détendre.

Alors utilisons les réseaux pour se connecter encore davantage avec notre réseau et nos proches !

Face à l’inquiétude ambiante, les internautes de toute la France ont multiplié les messages d’encouragement mais aussi humoristiques. Comme cet article de France 3 région Bourgogne Franche Comté, qui réunit les réactions les plus drôles des habitants de la région.

Ou encore les mobilisations faites pour applaudir (littéralement depuis sa fenêtre) le travail des soignants au 1er rang.

Ces exemples nous prouvent à nouveau que les réseaux sociaux sont un noyau fondamental dans la gestion de crises et dans la connexion entre communautés

Réseaux sociaux et Coronavirus : communiquer en tant qu’entreprise

Pensez à informer vos clients et partenaires, en les tenant au courant des dispositions prises en interne : télétravail, permanence téléphonique, fermetures …

Veillez également à rester présent au fur et à mesure des jours et des semaines. Gardez le contact avec ces personnes qui vous suivent, autant pour qu’ils soient au fait de l’évolution de votre situation que pour savoir comment les choses se passent de leur côté.

L’important est d’apporter de l’information à vos clients là où ils vont la chercher. Une étude récente a démontré que Twitter était notamment un des premiers médias sollicités par les internautes pour s’informer sur l’épidémie.

Quelles actions mener sur les réseaux sociaux pendant le Covid-19 ?

  1. Tenez vos clients, et globalement votre réseau, informés de toutes les mesures prises dans votre entreprise.
  2. Pour les commerces qui restent ouverts, mettez à jour vos horaires d’ouverture sur Facebook, Instagram ou encore Google My Business
  3. Pensez également à mettre à jour vos photos de couverture, notamment pour mettre en avant des messages clés (exemple : Nouveaux horaires, Téléphone principal de contact …)
  4. Restez actif sur les réseaux, et ce, plus que jamais. Postez plusieurs fois par semaine, soyez présent !
  5. Prenez des nouvelles de vos clients, partenaires et autres relations sur les réseaux, n’hésitez pas à entamer le dialogue en publication ou par messages privés.
  6. Paramétrez vos messageries – surtout celle de Facebook – avec des pré-réponses automatiques en adéquation avec les circonstances actuelles.
  7. Soyez positifs dans vos messages et évoquez l’après épidémie, continuez à parler de vos projets …
  8. Utilisez les systèmes de stories pour communiquer des messages au jour le jour et restez ainsi proche de votre réseau
  9. Suivez les comptes des médias d’informations fiables et officiels (Gouvernement, Ouest France …)
  10. Cherchez des idées, faites de la veille … C’est le moment de laisser mûrir des projets que vous avez peut-être mis de côté dans votre quotidien professionnel.
  11. Videz-vous la tête ! Pensez aux réseaux sociaux pour vous divertir.

Rappelez-vous : les réseaux sociaux sont là pour nous connecter !

En attendant, Prenez soin de vous, Restez chez vous et Connectez-vous !

Covid19 et Réseaux Sociaux

La vidéo toujours plus importante dans votre stratégie de contenus

clap-vidéo

#SocialMedia

action-clapper
  • Rédacteur
    • Guillaume
  • Niveau de complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 6 minutes

Format vidéo : toujours plus important dans votre stratégie de contenus

17/12/2018

Cisco, leader mondial de la transformation numérique de l’IT et des réseaux l’annonce : en 2021, 82% du trafic internet mondial proviendra des contenus vidéos.

Plus qu’un format, la vidéo est un véritable enjeu à prendre en considération au quotidien dans votre stratégie de contenus.

Pour vous, pour votre message, pour vos internautes ou vos salariés, la vidéo est un support fort qui vous permet de gagner en performance et efficacité.

On vous présente ici les principaux avantages à l’utiliser dans votre stratégie marketing (web mais pas que).

La vidéo répond aux exigences comportementales

Avec plus de 2,6 milliards de vues de vidéos par mois, les français sont devenus parmi les plus gros consommateurs de ce format de contenu et cette croissance n’est pas prête de faiblir. C’est un nouveau moyen plébiscité par les internautes, renforcé par la démocratisation des smartphones.

Car on ne vous apprend rien si on vous dit que le smartphone prend une part de plus en plus importante dans le quotidien des internautes et particulièrement pour surfer sur Internet !

64% des Français utilisent aujourd’hui leur smartphone pour se connecter au web.

Cette croissance influe fortement les comportements des internautes, qualifiés depuis un moment déjà de “mobinautes”.

Les utilisateurs passent beaucoup de temps sur leur mobile, entre deux rendez-vous, pour combler un temps creux ou un temps d’attente. Comme les sites web optimisés pour mobiles, les contenus doivent être adaptés.

D’ailleurs, cette notion de mobilité devient vraie à domicile également : 70% des mobinautes français regardent des vidéos à leur domicile depuis leur smartphone.
Mais il est tout aussi important de noter également que Youtube serait à l’origine de 37% du trafic internet mobile selon Statista !

Et avec le nombre d’individus qui portent des casques audio ou des écouteurs, on comprend que la vidéo est un format idéal pour répondre à ces nouveaux comportements.

video mobile bus

La vidéo booste votre visibilité et votre crédibilité

video google search

Un autre avantage à utiliser la vidéo ? C’est un format idéal pour faire passer les messages importants à votre audience, et ce de manière claire et explicite.

À l’heure de la transparence plébiscitée par les internautes (et consommateurs en général), la vidéo est un très bon moyen de transmettre un message avec plus d’humanité, de proximité. C’est un support qui servira très bien le storytelling de votre marque ou entreprise, de votre produit ou service.

  • La vidéo aide à persuader 73% des consommateurs à acheter, à réserver.
  • 71% des consommateurs trouvent que la vidéo donne une image positive à une entreprise

 On comprend aisément que vous gagnerez en crédibilité et obtiendrez plus facilement la confiance de votre audience.

Un autre point à prendre en compte : Youtube = Google.

Voilà, le volet “Visibilité générée par la vidéo” vient d’être traité en une équation ! 😉

Plus sérieusement, la vidéo vous fait aussi gagner en visibilité : c’est un levier pour votre stratégie de référencement naturel (SEO). On comprend pourquoi !

En postant vos vidéos sur le web vous avez 50 fois plus de chances d’apparaître en première page des résultats de recherche sur Google (surtout en passant par Youtube vous l’aurez donc compris).

En plus, à chaque vidéo chargée sur la plateforme, plusieurs champs (publics ou non) vous permettent d’optimiser le référencement de votre vidéo.

D’où l’importance d’avoir une chaine Youtube et de l’alimenter régulièrement ! 

La vidéo favorise clairement l’engagement

On le sait, plus un message est clair, plus il a de chance d’être compris et d’être partagé ensuite.

Et on vient de le voir, la vidéo permet de taper fort et de manière percutante auprès de votre audience, de votre communauté. Nivea avec “The stresstest” en est un bel exemple (+ de 3 millions de vues).

Les vidéos food se prêtent bien à ce format et suscitent un fort engagement à l’image des millions de vues sur les vidéos diffusées par la page Joyfood by Badoit sur Facebook (bon app’ !).

45% des internautes regardent plus d’une heure de vidéo Facebook ou YouTube par semaine.

La vidéo vous permet de gagner rapidement le coeur de votre audience et de favoriser les pouces, les partages, les commentaires… bref de faire réagir et d’accroître votre visibilité.

La vidéo est le format de contenu le plus partagé aujourd’hui sur les médias sociaux, et l’essor de la vidéo live soutient cette croissance constante.

77% des consommateurs considèrent qu’une entreprise qui diffuse des vidéos en ligne est plus engagée auprès de ses clients.

Et ça se confirme justement avec la vidéo live : l’audience se trouve plonger dans la vie, les coulisses de l’entreprise, de la marque, de l’influenceur… Ici l’exclusivité rejoint la transparence et amène les viewers à plus s’engager et de manière directe avec l’auteur de la vidéo live.

Nos conseils pour bien exploiter le format vidéo

Voici quelques conseils que nous vous préconisons pour optimiser vos vidéos et leur diffusion sur le web. On vous laisse compléter avec plaisir cette liste de conseils ! 🙂

Intégrez des sous-titres dans vos vidéos

Sur le web, certaines plateformes lancent par défaut les vidéos sans le son.

  • Des sous-titres visibles vont accrocher davantage l’oeil de l’internaute et lui permettront de suivre la vidéo sans forcément mettre le son. Pratique pour rester discret tout en se faisant comprendre.
  • Sans sous-titre et sans son, une vidéo d’une prise de parole pourrait s’apparenter à ça (bon des fois ça marche et ça attire encore plus la curiosité, mais autant annoncer tout de suite la couleur !).

Pensez aux comportements des internautes : vive le snacking

Pas les sandwichs, mais les vidéos courtes : les contenus vidéos sont de plus en plus consommés, grignotés sur le pouce.

20% des personnes qui démarrent votre vidéo partiront après les 10 premières secondes.

Malheur à celle ou celui qui oublie de demander à son prestataire des formats courts ou des extraits de la vidéo finale !

3 consommateurs sur 10 regardent chaque jour des vidéos de moins de 5 minutes.

Moins c’est long, plus c’est bon = plus on a de chances de voir son contenu être partagé et consommé jusqu’au bout.

Facebook a statué qu’une vidéo de plus de 15 secondes était considérée comme un format long

Réfléchissez au contenu de votre vidéo

Prenez le temps de préparer votre storyboard, le déroulement de votre vidéo, et surtout le choix du bon contenu ! Pour vous assurer d’un résultat rapidement satisfaisant.

Pensez aussi en amont aux plateformes sur lesquelles vous allez diffuser votre vidéo. Elles peuvent présenter des spécificités. Sur Instagram par exemple, la durée maximale des vidéos est de 60 secondes. Sur Facebook, certaines spécificités de formats doivent être respectées, etc

video instagram
Source : Extrait de "Comment publier une vidéo ?" sur le Help Center d'Instagram

Choisissez les bons outils

Pas besoin d’être un pro pour faire des vidéos !

Une multitude d’outils existent pour vous aider à monter des vidéos.  Parmis ceux-là : Lumen 5, Renderforest, Animoto, Biteable ou encore Magisto.

Plus besoin non plus d’un matériel sophistiqué pour filmer et tourner votre contenu vidéo ! Pour preuve : le 7 février dernier a eu lieu la 3ème édition des Rencontres francophones de la vidéo mobile.  Un smartphone est devenu aujourd’hui une caméra à part entière.