Pourquoi allier stratégie de contenu et référencement naturel ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi allier stratégie de contenu et référencement naturel ?

24/08/2022

La stratégie de contenu est un indispensable lors de la conception d’une stratégie de communication. Réseaux sociaux et articles de blog sont les premiers éléments qui viennent à l’esprit de tout responsable communication. En parallèle de cela, il faut combiner des actions de référencement naturel (SEO) pour exploiter le contenu créé. Voyons pourquoi et comment combiner SEO et stratégie de contenu pour performer.

SEO et stratégie de contenu sont complémentaires

Clarifiez votre positionnement

La stratégie de contenu permet de définir clairement un positionnement et des objectifs de communication. Même chose pour le référencement naturel pour la définition des mots-clés et requêtes.

Adressez vous aux bonnes personnes

Dans les deux stratégies, il est indispensable de savoir à qui ont parle . Cela passe notamment par la réalisation de personas, véritables guides pour la création de contenu.

Générez du trafic sur votre site web

L’objectif des deux est de se focaliser sur la visibilité de l’entreprise, d’assurer la qualité du contenu proposé et, évidemment, l’augmentation du trafic.

C’est alors que l’optimisation du contenu rencontre le référencement naturel. La stratégie de contenu contribue à l’amélioration du contenu tandis que le référencement SEO améliore sa visibilité.

Actions d’optimisation de contenu

Référenceurs
Solution la plus efficace, faire appel à un référenceur ou à une agence digitale pour obtenir des résultats rapides et sur le long terme. Ce spécialiste vous accompagne et vous conseille pour identifier les tendances actuelles et les sujets les plus pertinents du moment. Capable de susciter et capter l’audience des lecteurs. Faire appel à un prestataire externe évite de se soucier du référencement. L’agence sélectionne des mots clés, s’assure de l’intégration, rédige des balises et vérifie la pertinence des métas.

S’inspirer
S’inspirer des concurrents est quelque chose de très sain ! Rien n’interdit de reprendre ce qui fonctionne mais évitez le copier-coller. Il existe également de nombreux sites qui font référence dans leur domaine et sur lesquels vous trouverez l’inspiration pour vos prochains contenus.

Netlinking
Cette stratégie de référencement naturel vise à produire du contenu qualitatif et y insérer des backlinks. Publier des articles sur des sites partenaires est un moyen de promouvoir son blog et son site web. Cette technique vise à améliorer le positionnement Google et permet d’attirer des visiteurs visitant les pages porteuses de backlinks.

Calendrier éditorial
Le rythme de publication a une influence sur le référencement. Construire un calendrier éditorial permet d’établir une stratégie globale sur l’année en fonction des grandes thématiques ou des moments forts. Il ne s’agit pas de suivre à la minute près l’heure et la date de publication mais il est plutôt recommandé de réévaluer la pertinence du contenu au moment où il doit être publié.

Conclusion

Allier référencement naturel et stratégie de contenu permet d’optimiser les résultats générés et d’exploiter le potentiel du contenu rédigé. Il vous est possible de travailler votre calendrier éditorial et de trouver l’inspiration sur les réseaux sociaux et de nombreux blogs. Mais également, se rapprocher d’une agence spécialisée en stratégie digitale pour atteindre vos objectifs et augmenter le trafic de votre site web.

Augmentez votre visibilité avec le référencement local

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Augmentez votre visibilité avec le référencement local

22/07/2022

Depuis l’émergence massive de la navigation mobile et de la personnalisation des résultats des moteurs de recherche basée sur la géolocalisation, le référencement local est désormais un levier d’acquisition incontournable pour toute entreprise. Pilier d’une stratégie digitale, le référencement local (ou le SEO local) est synonyme de visibilité et de conversion pour les TPE et les grandes entreprises, à condition de mettre en place un plan d’action cohérent.

Pourquoi améliorer votre visibilité locale ?

Concentrez-vous sur votre zone de chalandise

Outre la visibilité, le référencement local est avant tout un besoin des entreprises ayant des zones de chalandise ciblées en touchant des clients et clients potentiels sur un certain territoire. En effet, près de 80% des recherches sur Google ont une portée locale (recherches d’adresses, d’horaires, etc.). Ainsi, investir un peu dans le référencement local peut renforcer la proximité et la puissance d’une entreprise en plaçant son site web parmi les résultats locaux de Google.

Démarquez-vous par la proximité

Internet est un outil indispensable, et le référencement local offre un réel potentiel de visibilité, notamment pour les petites structures. En effet, alors que les grands groupes bénéficient d’un grand nombre de ressources et de canaux pour se faire connaître à l’échelle nationale, un artisan ou une PME gagnera à être référencé localement.

Limites du référencement localisé

Le référencement local n’est pas pertinent au niveau régional. La variance des requêtes à ce niveau est extrêmement faible. Il est préférable de se limiter autant que possible à la taille du département.

Construisez votre stratégie de référencement local

Créer du contenu « localisé »
En SEO, on dit que le contenu est roi. Cet adage est encore plus vrai pour le référencement local. En effet, la détermination de la localisation géographique d’un lieu naturel conduit à l’inscription d’un lieu dans des textes différents, visibles et invisibles par la suite :

  • Balises meta (titre, description, ALT de l’image, etc.)
  • URL (domaine)
  • Contenu texte pour les internautes (Hn et texte),
  • Éléments qui se répètent tout au long de la page Web (pied de page).

Optimisation locale de votre site Web
La première étape d’une stratégie locale réside dans la conception du site Web lui-même, en l’optimisant pour les moteurs de recherche. Comme le référencement classique, le référencement local consiste à ajuster le contenu visible et invisible de votre site Web pour envoyer les bons signaux aux moteurs de recherche.

Créer sa fiche d’établissement sur Google My Business
En complément de l’optimisation du site web, Google, dans sa grande mansuétude, propose un outil idéal pour développer sa notoriété locale : Google My Business. Cet outil permet de créer gratuitement une fiche pour votre établissement, sur laquelle vous pouvez indiquer toutes les informations concernant votre commerce, dont vos coordonnées et les horaires d’ouverture. Ces données seront ensuite utilisées pour être affichées sur Google Maps et dans ses résultats de recherche.

Optimiser son site pour la navigation mobile
Ne perdez pas de vue que le référencement local tire son avantage de la navigation mobile. Votre site doit donc être “mobile friendly”. Les réseaux sociaux font également partie intégrante de la stratégie de référencement locale, en particulier les annuaires. Y créer une fiche pour présenter votre établissement est donc indispensable pour uniformiser vos coordonnées : Nom, adresse, téléphone, le B.A.-BA du référencement local. Cela enverra à Google les signaux qu’il attend pour améliorer votre référencement naturel ET local.

Conclusion

Pour les entreprises, le référencement naturel est un moyen efficace et de long terme à mettre en œuvre pour développer la visibilité locale. Reste qu’il est nécessaire de bien comprendre les mécanismes, avantages et inconvénients pour agir. Il convient de faire appel à un professionnel afin de mettre en œuvre et réaliser une véritable stratégie de référencement.

Pourquoi définir une stratégie réseaux sociaux ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi définir une stratégie réseaux sociaux ?

25/04/2022

Indispensables de nos jours pour les marques et entreprises, les réseaux sociaux font partie intégrante d’une stratégie de communication. Il en existe plus d’une centaine dans le monde mais les plus utilisées en Europe restent Facebook, Instagram, Twitter, Pinterest, TikTok et Snapchat.

Ces outils permettent de se créer des communautés fortes et d’optimiser l’image de l’entreprise. Qu’ils permettent le partage de vidéos, de photos, d’articles, de musiques ou de stories, les réseaux sociaux ont un point commun : ils connectent les personnes entre elles et les aident à interagir. Même si toutes les entreprises ne disposent pas d’une présence sur les réseaux sociaux, elles sont nombreuses à affirmer comprendre les enjeux. Les réseaux sociaux permettent de développer la stratégie digitale quel que soit le domaine d’activité et occupent une place importante dans le webmarketing. Nombre d’entreprises toutefois ne définissent pas de stratégie réseaux sociaux et n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs. Avoir une stratégie bien définie vous permettra d’augmenter votre visibilité et d’engager votre communauté.

Quels sont les avantages ?

Nombreux sont les avantages à s’appuyer sur les réseaux sociaux dans le cadre d’une stratégie de communication digitale. Il est notamment possible :

Augmenter la visibilité de votre entreprise :

Plus vous diversifier votre présence sur les supports, plus vous augmentez de fait la visibilité et la notoriété de l’entreprise. Vous permettez ainsi à la prospects, clients ou candidats de vous trouver et de s’informer plus simplement sur votre société. Il est ainsi possible de rediriger vers votre site internet et de générer du trafic.

Anticiper une communication de crise :

La communication est encore plus importante en situation de crise d’autant qu’être présent sur les réseaux sociaux expose davantage aux bad buzz et attaques des internautes. Les réseaux sociaux permettent toutefois d’anticiper, d’analyser et d’éteindre une crise rapidement.

Aller à la rencontre de vos clients :

Les réseaux sociaux ont vocation à instaurer un dialogue avec votre communauté. Ils constituent une fenêtre pour communiquer directement avec vos clients, répondre à leurs questions ou encore les informer sur les nouveautés. Il est possible de créer des publications pertinentes, d’interagir avec elles et de mesurer l’engagement.

Obtenir des nouveaux prospects :

Partager du contenu, présenter des produits / services, améliorer la recommandation sont des moyens d’attirer des prospects des plateformes jusque sur le site internet avant de convertir. Il est également possible de partir à la recherche en prospectant sur LinkedIn par exemple ou en ciblant les particuliers via des campagnes publicitaires.

Quels peuvent être les risques ?


Cette utilisation des réseaux sociaux nécessite une certaine expertise, des compétences spécifiques et la maîtrise d’outils dédiés. Cette présence est également chronophage. Publier du contenu, c’est évidemment du temps, temps de sourcing, de rédaction, d’interaction, de veille, etc. Si au départ, une présence sur les plateformes est en théorie 100% positive, mais une mauvaise communication sur les réseaux sociaux peut nuire à votre entreprise. Il est préférable de faire appel à un professionnel, apte à comprendre les mécanismes de communication utilisés ou à recruter un nouveau collaborateur dédié.

Quelles sont les tendances en 2022 ?

La publicité sur les médias sociaux : les professionnels du marketing sont unanimes, ils ont l’intention de dépenser plus de budget publicitaire sur les réseaux sociaux. Les consommateurs de leur côté attendent que les campagnes publicitaires fassent preuve de plus de créativité et proposent du contenu avec une véritable expérience client.

Le social commerce : les ventes sur les réseaux sociaux explosent, c’est une tendance qui va placer le client au cœur de l’expérience d’achat. 64 % des utilisateurs déclarent avoir effectué un achat via le social commerce en 2021. En France, ce sont 32 % des consommateurs qui disent avoir déjà acheté directement depuis un réseau social. Les plateformes vont probablement intégrer de nouvelles fonctionnalités pour accompagner cet essor.

Conclusion

Pour les entreprises, la communication sur les réseaux sociaux est un moyen efficace et rapide à mettre en œuvre pour développer la visibilité. Reste qu’il est nécessaire de bien comprendre les enjeux, avantages et inconvénients pour agir en connaissance de cause. Il convient enfin de recruter un collaborateur avec une expertise, faire appel à un professionnel afin de déléguer ou réaliser une formation réseaux sociaux.

Comment définir sa stratégie digitale ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 2 minutes

Comment définir sa stratégie digitale ?

29/03/2022

Pour construire une stratégie de marketing digitale efficace, il est parfois indispensable de se faire accompagner. Il est plus que nécessaire (si ce n’est pas d’ailleurs déjà fait) de se lancer dans l’acquisition de contacts sur le digital, donner de la personnalité à votre marque et maintenir un lien avec vos prospects et clients.

Audit de l’existant : d'où je pars ?

Avant toute évolution stratégique, l’audit est un travail indispensable sur vous-même. Ce que vous avez fait à ce jour, les ressources dont vous disposez (compétences, collaborateurs, temps, argent) mais également les traditionnelles forces, faiblesses, opportunités, menaces et vos points d’amélioration. Sans oublier de jeter un œil sur les réalisations de vos concurrents. Il est important d’auditer l’ensemble des éléments pour avoir une vue d’ensemble et établir des projections pour ce qui va suivre.

Objectifs et cibles de ma communication

Déterminer les objectifs et les cibles permet d’établir une ébauche de plan d’action :
Quoi : quel produit, service, action promouvoir ?
Pourquoi : quels objectifs ? (notoriété, fidélisation, information, etc)
À qui : auprès de quelles cibles ?

Gagner en notoriété, booster vos ventes, recruter, générer des leads (des individus qui peuvent devenir clients), humaniser votre image de marque. Du côté de vos cibles : qui sont-elles, sont-elles différentes de vos cibles offline ? Où doit-on aller les chercher, quand, comment.

La définition de cette cible est donc essentielle et oriente également vos choix par la suite. Vos objectifs, c’est ce que vous attendez de vos actions digitales, le but et la finalité de votre future stratégie.

Leviers et moyens : coeur de la stratégie

En fonction des objectifs et des cibles que vous aurez déterminés, de nouvelles questions émergent :
– Comment : quels moyens adapter en fonction des cibles ?
– Quand : selon quel planning, quel timing ?
– Combien : quel est le budget alloué ?
– Reporting : Quels indicateurs de performance mesurer ?

PLe choix des leviers est aussi important que le reste. A la différence près que le choix des leviers n’est pas figé dans le temps et qu’il est possible de les adapter. Plusieurs leviers s’offrent à vous :

SEA & campagnes publicitaires :

Achat de campagnes publicitaires : Google Ads, Facebook Ads, Twitter ads, Linkedin Ads, etc…Un des outils les plus puissants est bien sûr Google Ads. Google représente plus de 90% des recherches sur les moteurs de recherche en France.
Toutefois, l’utilisation de cet outil est très technique. Une campagne mal paramétrée, c’est le risque de perdre beaucoup d’argent. Il est recommandé de faire appel à un expert SEA afin de configurer les campagnes et de les optimiser.

SEO, référencement naturel :

Il existe une panoplie d’outils pour améliorer votre référencement naturel : Que ce soit pour réaliser un audit SEO, pour déterminer le plan d’action mots-clés ou élaborer le contenu de pages. Certains permettent d’analyser la concurrence, les liens entrants, la recherche de mots-clés. Mais le référencement, ce n’est pas faire confiance aveuglément à des outils car il est nécessaire d’avoir des notions techniques et une certaine expérience pour bien comprendre les tenants et aboutissants.

SMO & réseaux sociaux :

Vous connaissez certainement les principaux que sont Facebook, Instagram et LinkedIn et peut-être moins les autres : Snapchat, TikTok, Pinterest, etc. L’utilisation des réseaux sociaux pour les marques est presque une évidence mais attention à vos cibles lors du choix des réseaux. Vous pouvez construire un calendrier éditorial spécifique à chaque réseau et vous munir d’outils de programmation gratuits ou payants pour simplifier votre travail.

Site internet, vitrine ou e-commerce :

Créer ou refondre un site internet représente pour une entreprise un acte fort mais également un moyen de gagner en visibilité et de mieux convertir. Il peut répondre à de nombreux autres objectifs : Améliorer l’image et les valeurs de votre marque, vous démarquer de la concurrence et mettre en avant vos facteurs différenciants, obtenir des contacts entrants via un formulaire ou des outils d’automatisation

L’e-mailing ou les newsletters :

L’e-mailing permet de cibler votre audience en vous appuyant sur votre base de données clients. De nombreuses plateformes existent aujourd’hui : mailchimp, Sarbacane, Mailjet, ou encore sendinblue. Il est possible de personnaliser le contenu pour créer de la proximité avec vos lecteurs : prénom et ou nom, date anniversaire, nom de l’entreprise (B2B). Depuis la loi sur le RGPD, ce levier est particulièrement encadré.

Conclusion

Pour récapituler, nous vous proposons un résumé simple pour définir votre stratégie digitale :

1 – Réalisez un audit, une analyse de l’existant afin de déterminer ce qu’il faut consolider ou arrêter.
2 – Définissez vos cibles et vos objectifs pour orienter le choix de vos moyens de communication.
3 – Faîtes-vous accompagner et conseiller pour construire une stratégie digitale cohérente et qui permette d’obtenir des résultats probants et rapidement.

Pourquoi et comment mettre en place un outil de marketing automation ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi et comment mettre en place un outil de marketing automation ?

22/02/2022

Pour atteindre vos objectifs et mener à bien vos stratégies marketing, certains outils clés vous seront extrêmement utiles. Indispensable dans toute stratégie digitale, d’inbound marketing plus particulièrement, le marketing automation est une solution qui permet de booster la génération de nouveaux prospects entrants en BtoB. Modulable et adaptable, les diverses fonctionnalités qui composent le marketing automation peuvent vous aider à gagner en efficacité. Comment cela fonctionne concrètement et pourquoi l’utiliser ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que le marketing automation ?

Le marketing automation est un processus qui permet d’automatiser et d’industrialiser, grâce à des outils, des campagnes marketing, selon des scénarios prédéfinis. Pour faire simple, le marketing automation, c’est envoyer le bon message, au bon moment, à la bonne personne via le bon canal. Parmi les fonctionnalités les plus connues, on retrouve par exemple la possibilité de déclencher des campagnes emails ou SMS, en fonction du comportement d’un visiteur sur votre site internet. Il est également possible d’automatiser de nombreux autres éléments :

Les outils d’automatisation du marketing peuvent vous aider à rationaliser tout votre processus de communication.

Chaque action s’effectue automatiquement, au moment jugé le plus opportun, augmentant ainsi vos chances de générer de nouveaux prospects et de les convertir en acheteurs. D’autre part, votre équipe marketing, libérée des tâches répétitives, peut se consacrer à d’autres projets. Cette automatisation consiste en trois grands points :

  •  Individualiser et adapter l’approche client :
    Le marketing automation permet de cibler chaque prospect individuellement en lui envoyant le contenu le plus intéressant selon son activité et les contacts qu’il a eus avec vous. Une méthode plus efficace que d’envoyer des emails en masse et dont l’efficacité reste relative.
  • Identifier les prospects « chauds » :
    Les outils de marketing automation peuvent attribuer à chaque prospect un score (le scoring), en fonction de la probabilité de conversion. Vous pouvez programmer une action en fonction de chaque score afin de le conduire étape après étape vers votre équipe commerciale.
  • Segmenter une base de données :
    Les plateformes de marketing automation accompagnent la segmentation de votre base de données pour créer des scénarios ciblés. Les segments peuvent se baser sur la situation géographique, sur les pages de votre site internet visitées ou encore sur les préférences d’achat exprimées.

Pourquoi le mettre en place ?

L’objectif de mettre en œuvre une stratégie de marketing automation, c’est avant tout d’automatiser des actions marketing en fonction du comportement des prospects. Il s’agit sans nul doute d’un gain de temps considérable pour les équipes marketing (d’un gain d’argent donc pour l’entreprise). C’est également l’efficacité du service marketing et du service commercial qui est modifiée. Les équipes disposent d’une vision beaucoup plus claire du parcours utilisateur et des offres qu’il est possible de proposer. Les fonctionnalités de scoring permettent d’identifier les prospects « chauds » pour maximiser les taux de conversion. Enfin, lorsque vos campagnes sont lancées, de nombreux indicateurs vous indiquent le taux d’ouverture et le taux de clic, indispensables pour adapter par la suite vos messages et vos canaux. En bref, le marketing automation aide à optimiser le tunnel de génération de leads et de ventes mais pas que :
  • Alimenter vos équipes commerciales en générant plus de prospects
  • Améliorer votre taux de conversion en générant des prospects plus qualifiés
  • Optimiser votre base de données en améliorant votre segmentation
  • Fidéliser votre base de données en créant une relation de confiance (personnalisation de la relation)
  • Améliorer l’efficacité de vos campagnes marketing
  • Gagner en productivité en éliminant les tâches répétitives

Comment fonctionne un outil de marketing automation ?

Les outils sont très variés et dépendent des tâches à réaliser : qualification des leads, relance de panier abandonné, etc. Les tâches automatisées sont programmées au sein de scénarios ou workflows. Les contacts entrent dans un scénario à partir d’un point d’entrée puis sont filtrés en fonction de conditions qui prennent en compte leur identité (genre, âge, nombre d’achats, etc.) ou leurs actions. On pourra retrouver des emails marketing, landing pages, infographies, livres blancs, newsletters, ebooks, offres promotionnelles personnalisées, formulaires d’inscription etc…

1. La première étape, la plus importante dans cette stratégie, est de connaître votre prospect et d’obtenir des données pour nourrir l’outil. C’est alors qu’entre en jeu les landing pages, formulaires et popup pour récupérer des informations de contact.

2. La seconde étape est le tracking et scoring. Vous pourrez analyser les actions de vos visiteurs sur le site, déterminer s’il s’agit d’un prospect froid, tiède ou chaud en fonction des pages visitées et du temps passé.

3. La troisième étape est de réaliser la segmentation des prospects avec l’outil d’automatisation pour envoyer des messages et annonces ciblés en tenant compte du niveau d’avancement du prospect dans le parcours de vente. Enfin seulement, les outils de lead nurturing participent à nourrir les prospects afin de les faire monter en maturité et de les aider à avancer dans le cycle d’achat.

La mise en place de campagnes marketing différentes en fonction des canaux d’acquisition est facilitée par les outils de marketing automation, créant ainsi des tunnels de vente spécifiques en fonction du comportement de vos prospects. À chaque canal d’acquisition son tunnel de vente propre. Les données collectées suite à vos actions de marketing automation vous offrent une vision globale pour l’amélioration de vos ventes et permettent de mesurer :

  • Le taux de transformation des visiteurs en prospects
  • Les taux d’ouverture d’une campagne
  • Les taux de clic sur les call to action
  • Le retour sur investissement d’une campagne
  • Le niveau d’engagement de la cible

Conclusion

Le marketing automation utilise plusieurs outils pour automatiser vos activités promotionnelles et faire avancer vos clients dans l’entonnoir de vente. Automatiser une partie de ses actions marketing permet de mieux segmenter son marché, en créant un score pour noter les prospects. Les avantages sont nombreux puisque l’automatisation permet de concevoir la meilleure stratégie possible, d’augmenter les ventes et de libérer vos équipes marketing pour effectuer des tâches plus importantes. Pour réussir cette stratégie, il faut avoir une feuille de route claire et une excellente connaissance de vos clients.

Vous souhaitez en savoir plus sur le marketing automation ou être accompagné dans l’élaboration et la mise en place d’une stratégie digitale globale ?

Pourquoi se former aux réseaux sociaux ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi se former aux réseaux sociaux ?

18/01/2022

Vous êtes entrepreneur, responsable communication ou marketing de votre entreprise : Vous animez les réseaux sociaux mais vous vous posez de nombreuses questions sur leurs fonctionnements ?

Largement présents dans nos vies quotidiennes, leur utilisation pour un usage professionnel est bien différente et nécessite une véritable stratégie dédiée. Permettant d’augmenter les compétences des salariés, la formation professionnelle est une solution pérenne. Elle peut être la volonté du dirigeant comme du salarié et est totalement ou en partie prise en charge par divers leviers de financement.

Pourquoi se former ?

Se former, c’est avant toute chose acquérir rapidement les compétences manquantes à l’exercice d’un métier ou d’approfondir ses compétences pour se sentir plus à l’aise et monter en grade dans son poste. Pour l’employeur, la formation professionnelle est un outil de cohésion de vos équipes et de renforcement de la performance collective. Une bonne gestion de la politique de formation par l’entreprise lui permet d’optimiser votre contribution financière obligatoire destinée à la formation de vos salariés.

Les réseaux sont aujourd’hui, et depuis près de 5 ans, en plein boom. Les corrections, améliorations et nouvelles fonctionnalités sont régulières. Il est indispensable de se former et de réaliser une veille constante sur les nouvelles tendances afin d’adapter sa stratégie social média et « nourrir » efficacement ses cibles en contenu pertinent. Être présent ou non sur les réseaux sociaux n’est plus une question, c’est une évidence pour gagner en visibilité et contrôler sa e-réputation.

Apprenez donc à tirer profit de l’effervescence des réseaux sociaux. La formation professionnelle aux réseaux sociaux est le meilleur moyen pour identifier le potentiel que cela représente, apprendre à agir avec prudence pour éviter le bad buzz, construire une ligne éditoriale dédiée et développer une véritable stratégie pour votre entreprise.

 La formation est capitale pour acquérir les clés nécessaires si vous voulez utiliser les réseaux sociaux :

  • Potentiel et enjeux des différents réseaux sociaux
  • Paramétrage, développement et animation d’une page entreprise / compte professionnel
  • Construction / optimisation d’un compte personnel à usage professionnel
  • Fonctionnalités et nouveautés des différents réseaux sociaux
  • Construction d’une stratégie de contenu et d’une ligne éditoriale
  • Utilisation des outils de programmation du contenu et d’analyse des KPIs
  • Leviers d’animation d’une communauté et de création d’engagement
  • Utilisation des outils de veille sur les réseaux sociaux
  • Etc.

Comment financer la formation ?

Plusieurs dispositifs de financement sont possibles en fonction du statut professionnel des formés et peuvent financer les actions de formation jusqu’à 100% :

OPCO : On parle ici des « opérateurs de compétences » (OPCO, ex-OPCA). Leurs missions évoluent depuis janvier 2019, grâce à la loi « Avenir professionnel ». Toutefois, les dispositifs de financement sont accessibles, selon les critères de prise en charge de chaque OPCO. Il est donc nécessaire de se rapprocher de son OPCO pour connaître les modalités spécifiques. 

CPF : Cette abréviation désigne le « Compte Personnel de Formation » et remplace depuis janvier 2015 le « Droit individuel à la formation ». Toutes les formations éligibles CPF vous sont ouvertes. En fonction de votre solde et des droits que vous aurez cumulés, vous avez la possibilité de financer tout ou partie d’une formation professionnelle.

Conclusion

Nombreuses sont les questions que se posent les entreprises qui lancent ou réorganisent leur stratégie  sur les réseaux sociaux : 

  • Que publier sur les réseaux en fonction de mes objectifs ?
  • Ce que je fais aujourd’hui sur les réseaux sociaux est-ce efficace et bien exécuté ?
  • Dois-je avoir une stratégie différente pour chaque réseau ?
  • Comment répondre aux avis négatifs dans les commentaires ?
  • Quelles sont les nouvelles fonctionnalités et comment les utiliser pour améliorer ma visibilité ?

Avez-vous songé à réaliser une formation ou à former vos collaborateurs en charge de la communication et du marketing ?

Chez Kelcible, nos experts réseaux sociaux vous accompagnent pour analyser et optimiser vos actions, afin de bâtir une stratégie social media cohérente et adaptable en fonction de vos objectifs commerciaux et de communication. 

Kelcible est désormais certifié Qualiopi, véritable gage de qualité de nos processus de formation. Cette certification atteste que notre organisme et nos offres de formation répondent aux exigences énoncées dans le Référentiel National Qualité. 

Vous souhaitez engagez des actions de formation ? Expliquez-nous votre projet.

Pourquoi et comment créer une newsletter ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi et comment créer une newsletter ?

20/12/2021

Une newsletter est un email envoyé à une liste d’abonnés, de clients ou de prospects. Indispensable à toute stratégie d’inbound marketing, elle permet d’entretenir une relation forte avec ses contacts, les fidéliser et se positionner comme un expert dans son secteur d’activité. Pour ce faire, il faut solliciter l’intérêt en travaillant à la fois le fond, et la forme, toujours dans l’optique de rendre l’email attractif et pertinent.

Pourquoi lancer une newsletter ?

Actuellement, on compte près de 4 milliards de personnes à travers le monde qui utilisent l’email quotidiennement. D’après les prévisions (source : Statista), ce chiffre devrait monter à 4,3 milliards en 2023. Pour les professionnels, le retour sur investissement de l’emailing est tout simplement le plus élevé parmi toutes les actions marketing possibles. Une étude (Chief Marketing) montre que le ROI est de 28.5%. Mais ce n’est pas tout !

  • Budget abordable
    La question du budget est souvent la plus épineuse. La newsletter a l’avantage de coûter moins cher et de prendre peu de temps dans sa mise en place. C’est l’un des canaux de communication avec le meilleur retour sur investissement.
  • Rapidité de mise en œuvre
    La newsletter est un levier marketing facile à mettre en place puisqu’en dehors de la création à proprement parler, elle nécessite peu de compétences techniques (si on ne désire pas un design 100% personnalisé) et reste donc une solution très simple à utiliser.
  • Trafic régulier sur le site internet
    Différentes études montrent que 72% des clients préfèrent être contactés par email (source : Marketing Sherpa). Dans ce contexte, la newsletter est un excellent moyen de diffuser vos contenus éditoriaux jusqu’à votre cible et de rediriger vers votre site si les boutons d’action sont optimisés.
  • Mise en valeur du contenu créé
    Créer du contenu pour capter l’attention des cibles est devenu indispensable. Qu’il s’agisse de fidéliser une communauté ou éduquer des prospects sur l’intérêt de produits ou services, la newsletter est un très bon moyen de mettre en valeur une marque en offrant à une cible un contenu pertinent et différenciant.
  • Fidéliser une audience
    31% des spécialistes du marketing estiment que la newsletter est le meilleur moyen pour nourrir vos prospects (source : Content Marketing Institute). La newsletter, quelle que soit la périodicité, est un rendez-vous régulier. Il s’agit de s’engager sur la durée et de créer un lien fort avec une communauté.
  • Booster les ventes
    Envoyer une newsletter offre la possibilité de mettre en avant des produits ou services et de booster les ventes, avec une sélection de produits en promotion, un article d’actualité ou une présentation de l’offre de l’entreprise. Les lecteurs aiment la nouveauté et surtout la primeur de l’information.
  • Mesurer les performances
    L’analyse des performances est centrale en marketing et communication. En fonction des canaux, les chiffres peuvent être particulièrement difficiles à récupérer et à interpréter. La newsletter offre de nombreuses données : Taux de clic, taux d’ouverture, désabonnement, etc. Ces chiffres aident à mesurer le retour sur investissement.
    À contrario, une newsletter mal exploitée et mal conçue aura tendance à vous faire obtenir des résultats totalement inverses : perte de clients, perte de trafic, diminution des ventes, etc.

Comment créer une newsletter ?

La création d’une newsletter en 7 étapes simples :

Étape 1 : Définir l’objectif
L’objectif premier d’une newsletter est d’informer. Pour le reste, vous devez être au clair sur les objectifs visés : Partager conseils & actualités du secteur ?
Accompagner l’utilisation d’un nouveau produit ? Booster les ventes de la boutique en ligne ? Fidéliser les utilisateurs ?

Cette étape est indispensable puisqu’elle détermine les étapes suivantes et permet de suivre les bons indicateurs (KPIs) pour analyser la performance de la newsletter.

Étape 2 : Construire la liste de diffusion et choisir la cible
Certains professionnels disposent déjà d’une base de données ayant accepté de recevoir des informations commerciales par e-mail ou une newsletter tout simplement. Il suffit donc d’importer la liste. Il peut être utile de segmenter la base pour obtenir une cible définie et envoyer du contenu personnalisé.

Étape 3 : Créer un formulaire d’inscription
La création d’un formulaire d’inscription est une étape cruciale afin de faire grossir la liste de diffusion, si ce n’est pas déjà fait.
De nombreux outils d’emailing permettent de créer un formulaire et de l’intégrer à un site web. Pour multiplier l’impact de la newsletter, il est possible d’intégrer le formulaire à différents endroits : par une pop-up sur l’écran, dans un article de blog ou sur le footer (pied de page).

Étape 4 : Rédiger le contenu de l’email
Le contenu de la newsletter dépend des objectifs définis en amont : informer, conseiller, vendre, etc. Structurer le message en soignant le titre et en travaillant le contenu par rubriques ou paragraphes. Enfin, il faut porter une attention particulière aux boutons d’actions intégrés.

Étape 5 : Adapter le design
Autant que le contenu, le design est important. Il est impératif de conserver une cohérence graphique entre les différents supports de communication (site internet, e-mail, réseaux sociaux, etc). La majorité des outils d’emailing proposent des éditeurs « glisser / déposer », qui permettent de créer un design en quelques clics.

Étape 6 : Optimiser la newsletter sur mobile
Près de 70% des emails sont d’abord consultés sur un mobile. La newsletter doit donc être responsive et s’adapter à tout format.
Pour cela :
– La taille de la typographie doit être correcte afin que le texte soit lisible facilement
– La taille des images ne doit pas trop lourde
– La mise en page doit être simple et le design épuré

Étape 7 : Envoyer la newsletter et suivre les performances
Une fois que tout est prêt, il est possible d’envoyer la newsletter ou de programmer l’envoi. Avant de lancer l’envoi :
– Tester sur différentes messageries pour vérifier qu’il ne tombe pas dans les courriers indésirables
– Tester les liens présents dans l’email
Les principaux indicateurs de performance à suivre sont le taux d’ouverture, le taux de clic, le taux de désabonnement et le taux de réactivité.

Conclusion

Une bonne newsletter est une newsletter qui arrive au bon moment.
Ce “bon moment” est différent en fonction de l’audience mais des tendances se dessinent :
– Vers 10h : Arrivée au bureau ou durant la pause café
– Vers 13h : Après la pause déjeuner
– Vers 18h : Avant de quitter le bureau ou durant leur trajet de retour (transports en commun)
Les lundis et mardis obtiennent de meilleurs résultats tandis que le week-end obtient un meilleur ratio entre taux d’ouverture et taux de clics.
Concernant la fréquence, il faut surtout se concentrer sur la régularité et la qualité du contenu plutôt que sur la périodicité. Mieux vaut donc un contenu de qualité tous les trimestres qu’un contenu passable toutes les semaines.

Seule solution donc : essayez, essayez et encore essayez, pour bien comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas auprès de votre/vos cible(s).

Vous souhaitez développer votre propre newsletter ? Expliquez-nous votre projet.

Comment attirer et fidéliser de nouveaux collaborateurs ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • . . . . .
  • Temps de lecture
    • 5 minutes

Comment attirer et fidéliser de nouveaux collaborateurs ?

25/11/2021

Dans une stratégie de marque employeur, ce ne sont plus les candidats qui attirent les entreprises pour les amener à les embaucher. Ce sont les entreprises qui doivent conquérir les talents qu’elles souhaitent recruter, comme elles le font pour leurs clients. En outre, une fois le candidat recruté, comme un prospect qui devient client, il est important de fidéliser ce nouveau collaborateur. Au-delà de la simple notion de recrutement, la marque employeur permet à l’entreprise de se différencier de ses concurrents en mettant en avant ses valeurs, ses pratiques RH et sa culture d’entreprise.

Attirer l’attention des candidats

Avant toute chose, il convient de rappeler que la marque employeur repose sur quatre piliers :  
  • L’image externe : réputation de l’entreprise et image perçue par les parties prenantes externes.
  • L’image interne : ressenti des collaborateurs et qualité de vie au travail.
  • L’identité de marque : Histoire, valeurs, culture d’entreprise, produits ou services, type d’organisation, style de management, etc.
  • La politique RH : ensemble des processus RH (recrutement, intégration, formation, rémunération…).

Comme l’image de marque auprès de vos clients, la marque employeur doit être constamment développée, y compris en dehors des périodes de recrutement. Elle doit être visible et comprise par tous, autant par les salariés que par les futurs collaborateurs potentiels.

 

Concrètement, cela peut se faire par la création d’un site internet dédié au recrutement et à la marque employeur de l’entreprise. Ce site internet, dédié à la marque employeur, permet de mettre en avant les témoignages de vos collaborateurs, les portraits de vos salariés, mais aussi de promouvoir les offres d’emploi à saisir ainsi que votre ADN et les valeurs que vous défendez. Tout comme un site internet orienté business, ce site doit être facilement accessible et visible sur les réseaux sociaux : 79% des candidats utilisent ces derniers pour trouver un emploi, selon Glassdoor.

 

Les avantages d’un site carrière : 

  • Toutes les offres d’emploi sont centralisées au même endroit, ce qui permet aux candidats de postuler en quelques secondes, depuis leur ordinateur ou téléphone.
  • La présentation de l’entreprise est développée pour permettre au candidat de découvrir l’entreprise et trouver toutes les informations qu’il recherche : histoire de l’entreprise, présentation de l’activité, nombre de collaborateurs, vidéo et photos de l’entreprise, etc. D’après Monster, 92% des candidats apprécient ce genre de contenu dans une annonce d’emploi car il facilite la projection, l’identification et permet de construire un lien de confiance.
  • Un blog d’actualités pour mettre en avant un événement important pour votre entreprise. C’est une très bonne source d’informations sur la vie de l’entreprise.
  • Les candidats aiment savoir avec qui ils vont travailler. Une page présentant votre équipe et les visages des collaborateurs permet d’humaniser votre entreprise et d’aider votre candidat à se projeter.
  • Le site carrière permet en somme de créer un sentiment de confiance avec vos candidats en affichant de manière transparente toutes les informations sur votre entreprise et votre équipe.

Le site carrière est le premier vecteur de la marque employeur de votre entreprise. 60% des candidats déclarent visiter le site carrière d’une entreprise parce qu’il s’agit de la meilleure source d’informations pour eux. Les candidats l’ont bien compris, connaissance et transparence riment avec confiance. Ils recherchent aujourd’hui une entreprise qui leur ressemble, raison pour laquelle ils se réfèrent souvent au site carrière.

L’engagement des collaborateurs comme moteur de votre politique RH. Il y a un atout majeur dont les entreprises ne peuvent désormais plus se passer, même avec une stratégie de marque employeur aboutie : leurs collaborateurs. On ne le dira jamais assez, mais ils sont les meilleurs ambassadeurs de votre marque employeur. S’ils se sentent bien et adhérent à votre culture d’entreprise, ils véhiculent naturellement votre histoire avec le plus grand nombre de personnes, favorisant l’attraction de nouveaux talents. Faire participer les collaborateurs à la vie de l’entreprise est le meilleur moyen de les amener à s’engager et à communiquer les valeurs et les bonnes conditions de travail qu’ils connaissent au sein de votre structure, notamment sur LinkedIn.

Communiquez donc régulièrement sur les événements internes comme les déjeuners d’équipe, les réunions mensuelles, les événements de fin d’année et les nouveaux aménagements de vos locaux. Communiquez plus largement sur tous les éléments positifs qui ponctuent la vie de vos salariés.

Fidéliser vos collaborateurs

Réussir à recruter de nouveaux talents est tout aussi important que parvenir à retenir ses meilleurs éléments. La marque employeur s’inscrit dans une démarche de considération importante des candidats mais aussi des employés. L’idée est de répondre à leurs attentes en termes de bien-être, de partage de valeurs et de culture d’entreprise afin de les rassurer dans leur engagement et leur implication réelle une fois recrutés.

Avant de vous mettre à la recherche de candidats, assurez-vous de pouvoir garder vos salariés les plus performants. En plus de s’adresser à vos futurs candidats, vous devez envoyer des messages forts à vos employés en poste : Vous êtes indispensable au fonctionnement de cette entreprise et y avez toute votre place.

Enfin, partager des informations positives sur votre société va encourager vos salariés à rester plus longtemps. Impliquez-les dans la vie de l’entreprise, prenez le temps d’échanger et de partager avec eux afin qu’ils se sentent écoutés et considérés. 

Conclusion

Le nombre de candidatures et la notoriété des employeurs augmentent suite à la mise en œuvre de stratégie de marque employeur travaillée. Au-delà de l’amélioration de l’image, des indicateurs de mesure d’efficacité de la marque peuvent être mis en œuvre pour estimer le retour sur investissement : nombre de candidatures reçues, fidélisation des collaborateurs, turnover dans l’entreprise, etc.

Le développement de votre marque employeur constitue également un levier d’efficacité business. Les différentes études publiées à ce sujet (Great Place to Work, Trendence, Top Employeurs, etc.) montrent que les entreprises les plus attractives sont aussi celles dont l’activité se porte bien. En attirant de bons talents, l’entreprise innove, se différencie et pérennise son activité. La marque employeur est alors créatrice de cercles vertueux et de valeur.

Enfin, pour valoriser votre marque employeur dans le recrutement, il faut avoir une vision d’ensemble de votre communication et ne pas vous limiter seulement à un site carrière ou la publication sur l’ensemble des sites d’offres d’emploi. C’est un véritable travail de valorisation avec tous les outils existants : réseaux sociaux, collaborateurs, événements, intégration des salariés, etc.

Vous souhaitez développer votre marque employeur ? Expliquez-nous votre projet.

Pourquoi opter pour la publicité sur les moteurs de recherche (SEA) ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi opter pour la publicité sur les moteurs de recherche (SEA) ?

25/10/2021

Qu’est-ce que le SEA ?

Le SEA ou Search Engine Advertising désigne une stratégie de référencement payant en opposition au SEO, référencement naturel. Le SEA a pour objectif de rendre un site plus visible par les internautes sur les moteurs de recherche via un outil de ciblage payant.

C’est l’un des meilleurs moyens pour se positionner rapidement sur les mots-clés visés et générer du trafic sur un site. Le SEA permet de placer une annonce publicitaire en bonne position sur les moteurs de recherche. Sur Google, l’outil se nomme Google Ads.

Avant de se lancer dans une stratégie SEA, il est nécessaire de construire un plan d’action clair et précis en identifiant les mots-clés importants sur lesquels se positionner puis rédiger des annonces.

Les campagnes Google Ads offrent de la flexibilité que le SEO n’a pas. Pour être bien référencé, il est essentiel de respecter certaines normes fixées par le moteur de recherche pour remonter dans le SERPs, Search Engine Results Page (ou page de résultats du moteur de recherche).

SEO vs SEA : quelle différence ?

Comme dit précédemment, le SEO, référencement naturel est en théorie gratuit ou du moins, cette stratégie ne nécessite pas de verser une commission aux moteurs de recherche. Le SEO requiert du temps pour créer du contenu et optimiser un site web.

Pour réussir sa stratégie de référencement naturel, 4 leviers seront analysés :
– Cohérence du contenu de la page avec le mots-clé de recherche
– Fraîcheur des contenus du site dans une ligne éditoriale de qualité
– Notoriété des contenus dans une stratégie d’inbound marketing
– Qualité du code du site développé respectant les normes actuelles

A contrario, le SEA, référencement payant, nécessitera un budget publicitaire. Pour simplifier, il s’agit de se positionner sur des mots-clés (ex : Lunettes homme, lunettes angers, lunettes made in france, etc…) puis, via un système d’enchères en fonction de la concurrence sur les requêtes sélectionnées, le site internet sera positionné sur la première voire sur la seconde page. L’utilisation du SEA permet un ciblage précis, une maîtrise des coûts et un suivi des résultats en temps réel.

Le référencement naturel est un travail à mener sur le long terme, qui demande des compétences particulières et un suivi régulier. Le référencement payant permet d’obtenir des résultats plus rapidement.

Comment se lancer ?

Une fois le site web mis en ligne, il faut alors définir les mots-clés sur lesquels se positionner. Si ceux-ci sont mal choisis, les résultats ne seront pas pertinents. Pour être efficaces, les expressions devront avoir un potentiel, c’est-à-dire être recherchés par les internautes.
Ce n’est qu’après seulement qu’il est possible de créer une annonce publicitaire.

Vient ensuite la création de l’annonce créée en fonction des objectifs commerciaux et marketing, des cibles et de la page d’atterrissage.

Ces différentes étapes sont réalisables en interne au sein de l’entreprise, mais il est préférable de faire appel à un professionnel qui saura mieux les optimiser suivant la stratégie et le plan d’action.

Conclusion

Pour conclure, si l’entreprise fait le choix du référencement payant pour augmenter la visibilité du site internet, voici ce qu’il faut retenir :
  • Visibilité rapide de votre site : Option la plus recommandée pour obtenir des résultats significatifs dans un court délai.
  • Complément au référencement naturel : Plus de facilités d’atteindre une cible particulière en se servant des différentes techniques de marketing plutôt qu’une seule.
  • Contrôle en temps réel : Possibilité de modifier et d’ajuster en temps réel l’annonce et le budget.
Vous souhaitez faire de la publicité en ligne ? Expliquez-nous votre projet.

Pourquoi et comment développer sa marque employeur ?

#Stratégie

Sommaire

  • Rédacteur
    • Rayhane
  • Complexité
    • .
      .
      .
      .
      .
  • Temps de lecture
    • 3 minutes

Pourquoi et comment développer sa marque employeur ?

21/09/2021

Qu’est-ce que la marque employeur ?

Chiffre important : 95% des personnes en recherche d’emploi glanent des informations sur l’employeur auprès duquel elles postulent.

La marque employeur désigne l’ensemble des problématiques d’image de marque liées à la gestion des ressources humaines et au recrutement d’une entreprise. Cette notion est de plus en plus valorisée par les entreprises, des startups aux grands groupes en passant par les TPE-PME, qui ont pris conscience de la nécessité d’investir afin de mettre en œuvre une communication efficace pour attirer de nouveaux talents et maintenir en poste les salariés.

Pourquoi est-ce important de la développer ?

La communication de marque employeur transforme une entreprise « employeur parmi d’autres » en « employeur de choix ». Dans ce climat toujours plus concurrentiel, les entreprises doivent se concentrer sur le développement de leur marque employeur si elles veulent être plus efficaces que leurs concurrents pour attirer, engager et retenir les talents.

Avec le développement des outils digitaux, en quelques clics, les candidats accèdent aux informations sur les métiers, les salaires ou les conditions de travail des entreprises. Il est donc nécessaire de maîtriser ces informations en développant un discours attractif et transparent, valorisant la culture de l’entreprise et les engagements.

De plus, des salariés convaincus par les pratiques RH de leur entreprise et engagés auront tendance à valoriser celle-ci. Il peut être intéressant de les considérer comme des ambassadeurs plutôt que de restreindre leur champ d’expression (Employee Advocacy).

Ces dernières années, les modes de recherche d’emploi ont bien évolué. Avec l’avènement des nouvelles technologies, l’évolution des mentalités, le contexte social, économique et culturel, il n’est plus question de se contenter d’une certaine passivité sur les médias digitaux. Les entreprises doivent sortir du lot et séduire les talents. Les générations récemment sorties du système scolaire sont d’ailleurs particulièrement exigeantes.

Les recruteurs effectuent des recherches sur les profils Facebook, Instagram et LinkedIn des candidats afin d’en savoir plus sur eux. Et bien depuis peu, les candidats font de même afin d’en apprendre davantage sur l’entreprise, ses clients, ses réalisations, etc.

Page Facebook, page LinkedIn, compte Instagram, site carrière si existant : tous les outils sont passés au peigne fin. Les questions qui traversent l’esprit des candidats sont nombreuses :

  • Quel est le cadre de travail ?
  • Quelle est la moyenne d’âge ?
  • Quelle est la relation entre les salariés et les managers ?
  • Quelles sont les valeurs de l’entreprise ?
  • Quels sont les avantages salariaux ?

La mission de l’employeur est de répondre aux interrogations que se posent les candidats. Pour y répondre, l’entreprise doit repenser ses pratiques et développer des stratégies relationnelles en interne, avec les collaborateurs, comme en externe, avec les futurs candidats.

Comment développer la marque employeur ?

Une stratégie de Marketing RH, brique de l’inbound recruiting est indispensable aujourd’hui. 

En vente, il s’agit d’inbound marketing. Ici, la méthodologie inbound recruiting repose sur l’ensemble des outils digitaux mis à la disposition du marketing RH.

Une entreprise qui souhaite développer sa marque employeur peut alors mettre en place une véritable stratégie de communication et de conversion suivant naturellement le cycle de vie d’un candidat sur le web jusqu’au moment où il dépose sa candidature. Il faut alors créer du contenu adapté au niveau de maturité, par rapport à son envie de postuler.

  1. Content Marketing : Rédiger et publier du contenu qui répond à une question que se poseraient les candidats sur l’ensemble de vos canaux (Réseaux sociaux, blog, etc)
  2. Site carrière : Entièrement dédié à mettre en avant les valeurs d’une entreprise et les avantages à y travailler (photos, reportages, infographies, etc…)
  3. Programme Ambassadeurs : ou Employee Advocacy. Mettre en place des actions à destination des employés les plus engagés et impliqués dans l’entreprise.

La marque employeur s’imbrique dans une stratégie plus complète et adaptée au marché de l’emploi ainsi qu’à sa cible RH.

Le site marque employeur peut représenter l’un des premiers points de contact avec les candidats. Il est donc primordial pour l’entreprise de le faire correspondre à l’image qu’elle souhaite véhiculer. La solution la plus efficace et offrant de meilleures possibilités reste le site internet afin de développer un tracking et de mettre en place un véritable tunnel de conversion pour les candidats. Les possibilités de développement sont nombreuses :

Sur le site marque employeur, l’entreprise peut alors développer le storytelling de sa marque. Il s’agit de retenir l’attention et de susciter l’intérêt avec des contenus différenciants : valeurs clés, anecdotes, vidéos de moments importants.

C’est aussi une excellente tribune pour les témoignages d’employés. Ils sont le meilleur moyen d’identification pour les candidats. Différents outils existent : Les interviews et témoignages vidéos ou écrits.

La visibilité également est bien plus optimisée sur un site carrière ou marque employeur avec du référencement naturel ou payant :

Le référencement naturel va permettre à l’entreprise de bien vous positionner sur des requêtes liées à la recherche de postes. Il est possible de traiter également des problématiques métiers sur le site afin de se poser en référence dans le domaine d’expertise tout en avançant les avantages concurrentiels RH. Le SEO peut représenter un apport régulier en candidats qualifiés, indépendamment des investissements publicitaires possibles.

Le référencement payant, campagnes Google Ads, Facebook Ads ou encore LinkedIn Ads, n’est pas directement lié au site en lui-même mais peut-être indispensable pour capter du trafic et recibler avec de la publicité.

Conclusion

Les outils sont donc nombreux pour mettre en place une stratégie de développement de la marque employeur afin d’attirer des candidats, développer l’engagement des salariés et humaniser l’entreprise : Blog, site carrière, réseaux sociaux de l’entreprise, réseaux des employés ambassadeurs…

Cet article offre donc quelques clés pour lancer la Marque Employeur d’une entreprise sur le web de manière efficace.